Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

15 gestes écolos pour jardiner bio

HOME

Interdits dans l'espace public, les pesticides le seront également pour les particuliers en 2019. Dès à présent, apprenons à jardiner autrement. Et la Terre nous dira merci !

De nouveaux insecticides vivants

Pour lutter contre les nuisibles, on développe des méthodes dites de « biocontrôle ». Celles-ci utilisent des êtres vivants, comme, par exemple, des larves de coccinelles ou de chrysopes, pour manger les pucerons. Vous pouvez également trouver en jardinerie les deux produits suivants. Des nématodes : ce sont des vers microscopiques qui parasitent et détruisent de nombreux insectes ravageurs de cultures, comme les vers blancs, les courtilières ou le charançon du palmier. Ils s'achètent sous forme de sachets qui en contiennent des quantités variables, selon la surface à traiter (entre cinq et cinquante millions par sachet). Des bactéries : il existe un bacille de Thuringe efficace contre les chenilles et un autre pour lutter contre les doryphores. Plus spécialisé, l'agent de biocontrôle atteint plus sûrement sa cible, et elle uniquement.

SOIGNER LES ARBRES FRUITIERS

Ne pas utiliser de pesticides ne dispense pas d'apporter des soins aux arbres, car les fruitiers sont, hélas, la proie de nombreux parasites.

1 Piéger les insectes. Grâce à des phéromones (hormones naturelles), les insectes mâles (mouche de la cerise, de l'olive, carpocapse des pommes) sont attirés puis englués. A chaque parasite correspond un piège, ce qui évite de détruire toutes les « bébêtes ».

2 Traiter ciblé. Quand les pièges ne suffisent plus, on dispose à présent d'insecticides biologiques pour traiter seulement les insectes identifiés (lire De nouveaux insecticides vivants), sans nuire, par exemple, aux abeilles.

3 Confectionner une décoction maison. Faites macérer cent grammes de gousses d'ail entières dans un litre d'eau durant vingt-quatre heures, puis faites bouillir vingt minutes. Filtrez et pulvérisez pur contre les pucerons. Diluez à 20 % contre les maladies cryptogamiques (cloque, oïdium).

Astuce : vous voulez vous simplifier la vie ? Plantez de l'ail au pied de vos arbres fruitiers.

PRESERVER LES ROSIERS

Aidez vos massifs à résister naturellement, sans manipuler des produits dangereux.

4 Biner le sol. Après la taille de printemps, binez le sol autour des rosiers sans aller trop profond pour ne pas abîmer les racines superficielles. Couvrez-le d'un paillis de cinq à huit centimètres d'épaisseur, en recyclant les déchets de taille de votre haie.

5 Passer un savon aux pucerons. Ils se concentrent le plus souvent sur les jeunes pousses. Délogez-les, d'abord, au jet d'eau. Si cela ne suffit pas, pulvérisez une solution de savon noir. Diluez cinq cuillerées à soupe de savon noir liquide dans un litre d'eau tiède. Laissez refroidir avant de pulvériser la préparation.

6 Réaliser une mixture naturelle. S'il se forme des taches noires ou une poudre blanche (oïdium) sur les feuilles de vos plantes, diluez une à deux cuillerées à café de bicarbonate de soude dans un litre d'eau. Ajoutez une cuillerée à soupe de savon noir, mélangez et pulvérisez une fois par semaine durant trois semaines.

Astuce : quand un rosier meurt et qu'il doit être remplacé, n'en replantez jamais un autre au même endroit. Faites tourner les cultures, comme au potager.

FORTIFIER LA PELOUSE

Avec l'arrêt des désherbants chimiques, le gazon va gagner en agrément et retrouver une vigueur naturelle.

7 Tondre régulièrement. En plus de la tonte, saupoudrez toute la pelouse de terreau ou de compost chaque printemps. Rechargée en humus, elle poussera dru et résistera mieux à la sécheresse.

8 Garnir la surface. Les mauvaises herbes ont tendance à coloniser les pelouses affaiblies en profitant des zones clairsemées. Au printemps, griffez au râteau les surfaces dénudées, épandez trois à cinq centimètres de terreau et semez un mélange de gazon spécial « regarnissage », composé de graminées qui s'installent vite et d'un engrais.

9 Nettoyer en profondeur. La mousse, les déchets de tonte et de feuilles forment un feutre à la base des brins d'herbe qui étouffe le gazon et l'affaiblit. Pour un lifting en profondeur, utilisez un scarificateur électrique, à acheter à plusieurs ou à louer.

Astuce : la présence de trèfles a un effet fertilisant sur toute la pelouse. Laissez-les en place !

RECOLTER DES LÉGUMES SAINS

Des légumes bio à moindre coût, c'est la promesse d'un potager familial sans traitements chimiques. 10 Fabriquer des engrais naturels. Solubles dans l'eau, les engrais chimiques, vite absorbés, dopent les cultures dont les jeunes pousses, très sucrées, attirent en masse les pucerons (fèves, haricots). Préférez les apports de compost dont l'action est plus durable que les produits industriels. 11 Agir préventivement. La prêle épaissit les feuilles et les rend plus résistantes aux maladies. Faites tremper vingt à vingt-cinq grammes de prêle séchée dans un litre d'eau durant une journée. Le lendemain, portez le tout à ébullition et laissez frémir à couvert vingt minutes. Laissez refroidir et filtrez. Pulvérisez deux à trois fois par mois en diluant à 20 %.

12 Placer un voile. Contre les insectes volants déposant leurs larves voraces sur les légumes (carotte, oignon, chou, radis), coiffez les rangs d'un petit tunnel en voile anti-insectes. Posez-le dès le semis. Il laisse passer l'eau et apporte un léger ombrage.

Astuce : contre le mildiou, cultivez vos tomates sous serre (ou tunnel), à l'abri de la pluie. Ouvrez largement dès qu'il fait beau.

FAVORISER LA DIVERSITÉ

Accueillez coccinelles, oiseaux et papillons pour réguler les parasites et admirez leur ballet aérien depuis votre terrasse.

13 Attirer les mésanges. Offrez-leur des graines en hiver et installez des nichoirs pour qu'elles se reproduisent. Une famille de mésanges consomme en une année près de soixante-dix mille chenilles et vingt millions d'insectes. Leurs mets favoris ? Carpocapse des pommes, chenille processionnaire du pin, pyrale du buis...

14 Planter des mélanges. Pour perturber les ravageurs qui se repèrent à l'odorat, cultivez ensemble des plantes très différentes. N'hésitez pas à mélanger arbres fruitiers, légumes et fleurs, en ajoutant partout des plantes parfumées et aromatiques.

15 Miser sur les fleurs sauvages. Ce sont les préférées des abeilles, des papillons, et elles poussent toutes seules ! Faites une place aux pâquerettes dans la pelouse, au lierre dans les vieux arbres, à l'ortie au pied d'une haie, à la chélidoine dans les pierres, à l'achillée millefeuille et à la violette sur un talus.

Astuce : quand vous divisez vos plantes vivaces (iris, dahlias, œillets), échangez-les avec vos amis au lieu de replanter toujours les mêmes dans vos parterres.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
lucette - Le 15/04 à 14:19

je me permet de vous écrire pour vous propos un formidable marabout papa vaudou qui m a sauvé en me ramenant mon époux qui m a quitté depuis 3 ans. Il réalise les travaux comme : Voyance précise de détaillée pour le bien être de tous. Amour , mariage , examens , protection contre le danger ,problème de couple... Tout être humain mérite le bonheur, il faut savoir comment le trouver. Pas de problème sans solution Problème de famille Examens, Concours Desenvoutement Impuissance sexuelle Entreprise en difficulté Problème de Couple: infidélité ,amour... Protection contre les dangers Retour immédiat de l'être aimé, fidélité absolue entre époux, protection contre tous les dangers, dés envoûtement, maladies inconnues, problèmes familiaux, impuissance sexuelle, réussite aux examens, dans le travail et permis de conduire... Il peut vous aidez je vous assure tout il efficace contacter le sur le 00229 67 88 27 01 ou par email : ou par Skype: Hounon.amangnon

Signaler un abus
Haut
Commentez
Commentaire(s) : 1