Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

3 plantes qui boostent la mémoire

HOME

Votre mémoire vous joue parfois des tours ? Pas d'inquiétude, sous l'effet de la fatigue ou du stress, cela peut arriver. La naturopathe Céline Antoni* nous dit comment lui donner un petit coup de pouce.

C'est un fait, dès l'âge de 20 ans, nos capacités de mémorisation diminuent. Heureusement, notre cerveau a la capacité de compenser en créant de nouveaux systèmes neuronaux. Mais pour cela, il a besoin d'être dans une forme vasculaire optimale. Mieux vaut donc ne pas fumer, limiter sa consommation d'alcool, manger équilibré et bouger un peu tous les jours. Certaines plantes, grâce à leurs principes actifs, sont également connues pour contribuer à la bonne santé des neurones. Portraits.

Le ginkgo biloba, anti-vieillissement

Parce que leurs composés améliorent la microcirculation sanguine cérébrale et donc l'oxygénation, les feuilles du ginkgo biloba sont utilisées depuis longtemps dans la prévention des troubles cognitifs liés au vieillissement. A partir de la soixantaine, c'est un incontournable.

On s'y met ! Les amateurs de tisanes peuvent faire bouillir 40 g de feuilles séchées de ginkgo biloba dans 1 litre d'eau pendant une heure, filtrer et en boire une tasse matin, midi et soir après les repas. Autre option, en prendre 1 à 2 gélules dosées à 200 mg de feuilles micronisées, 3 fois par jour, avant ou pendant les repas. Le ginkgo biloba s'apprécie généralement sous forme de cures : après une phase d'attaque de 2-3 mois en continu, on en prend 3 semaines par mois ou 1 mois par trimestre. Les effets indésirables (troubles digestifs, maux de tête) sont rares, mais il est contre-indiqué aux femmes enceintes ou allaitantes et aux épileptiques. Parce qu'il fluidifie le sang, il l'est aussi aux hémophiles, avant une opération chirurgicale et en cas de règles abondantes.

La bacopa, anti-fatigue intellectuelle

Plante originaire de l'Inde et du sud-est de l'Asie, la bacopa est très prisée en médecine ayurvédique. Elle est encore peu connue en France et pourtant ses principes actifs (bacosides A et B, flavonoïdes antioxydants) n'ont pas leur pareil pour améliorer la mémoire, les performances intellectuelles, la vigilance et la concentration. C'est le remède idéal en cas de surmenage ou avant des examens.

On s'y met ! Le mieux est de prendre la bacopa sous forme de poudre, à raison d'1 à 2 gélules dosées à 300 mg, 3 fois par jour, avant ou pendant les repas. Le bon rythme ? Après une phase d'attaque de 2-3 mois en continu, on fait des cures de trois semaines par mois, ou d'un mois par trimestre. La bacopa ne doit pas être consommée par les femmes enceintes ou allaitantes, ni en cas de congestion intestinale, d'emphysème ou de calcul urinaire. Les effets indésirables sont rares : il s'agit essentiellement de sécheresse buccale, de nausées, de fatigue.

Le thé vert, antioxydant

Les feuilles du théier stimulent la mémoire, aussi bien à court terme qu'à long terme.

Leur principal acide aminé, la théanine, entre en effet dans la fabrication d'un neurotransmetteur, l'acétylcholine, qui facilite la transmission de l'information neuronale. Remplacer le traditionnel café par du thé vert optimise donc les performances intellectuelles. Selon certaines études, cette habitude pourrait même diviser par deux le risque de souffrir de troubles de la mémoire.

On s'y met ! L'idéal serait de boire deux mugs de thé vert biologique par jour, ni plus ni moins. A distance de la prise d'aliments riches en fer (viande rouge, lentilles, épinards) et de médicaments qui en contiennent, car le thé vert freine son absorption. Mieux vaut aussi le boire avant 15 heures pour éviter les risques d'insomnie. Pour bénéficier de toutes ses vertus antioxydantes, il est conseillé de le laisser infuser 5 à 10 minutes dans une eau à peine frémissante. Si vous trouvez le goût trop âcre, optez pour un thé vert aromatisé, ou sucrez avec un peu de miel. Attention cependant : le thé vert est déconseillé en cas de troubles hépatiques. 

*Celineantoni.com

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0