Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Aïe, j'ai un bleu !

HOME

Peu esthétiques, les hématomes sont souvent synonymes de douleur. Pour les soulager, il existe de petits moyens très efficaces. Démonstration.

Un bleu correspond à un amas de sang qui s'est formé sous la peau, suite à un choc avec un objet (un coin de table, une poutre trop basse), à une chute ou lors d'une activité sportive. Au point d'impact, des petits vaisseaux se sont rompus et ont saigné sans avoir, en absence de plaie, la possibilité de s'évacuer. Jusque-là, rien de dramatique. L' ecchymose s'installe pour une dizaine de jours et change de couleur au fur et à mesure de la dégradation de l'hémoglobine accumulée dans l'épaisseur de la peau. Elle passe du bleu foncé au violet puis au vert pour devenir ocre, signe que l'hématome est en train de se résorber.

Parfois, des taches bleuâtres apparaissent sans raison. Il est conseillé de les observer de plus près, notamment si elles sont récurrentes et mettent longtemps à disparaître (plus de dix jours). Dans ce cas, consultez votre médecin. Il vous prescrira, après un examen clinique, une prise de sang afin de vérifier si ces contusions ne sont pas le signe d'une maladie.

Un bleu ne relève pas des urgences. Sauf lors d'un choc important chez une personne âgée ou un enfant. Il peut alors cacher une hémorragie, mais dans ce cas, il est plus étendu et s'accompagne de malaises, de vertiges, d'une chute de tension, d'une accélération du rythme cardiaque ou d'une perte de connaissance.

Certains médicaments peuvent aussi générer des bleus à répétition. C'est le cas de l'aspirine et des anticoagulants, mais aussi des chimiothérapies ou des traitements chroniques par corticoïdes. Ils apparaissent spontanément sur les jambes et peuvent également être révélateurs d'un mauvais retour veineux, et donc d'une mauvaise circulation sanguine. Pour les autres cas (les bobos du quotidien), essayez donc les traitements suivants.

Des solutions simples pour éviter les chocs

Premièrement, il faut se prémunir des coups. Comment ? On peut aménager l'espace et faciliter ainsi les déplacements dans la maison. Lorsqu'il y a des tout-petits, on protège les coins saillants des meubles bas sur lesquels ils pourraient se cogner. Deuxièmement, il faut éviter les chutes. Conseillez aux personnes âgées de votre entourage le port de chaussures à semelles antidérapantes et pensez à fixer les bords des tapis, les fils de télévision ou de téléphone, dans lesquels ils risqueraient de se prendre les pieds.

Et si la marque disgracieuse apparaît lors d'un traitement médical ou au cours d'une maladie, parlez-en à votre médecin. Nous ne sommes pas tous égaux devant l'apparition de ces traces sous-cutanées. Les peaux plus fines marquent davantage, car elles ne sont pas assez épaisses pour protéger les vaisseaux des éventuels impacts. C'est le cas de celles des enfants, des femmes et des personnes âgées.

Une compresse froide pour calmer la douleur

Le premier réflexe, après le choc, consiste à appliquer du froid. Des glaçons enveloppés dans un torchon ou un sac en plastique (pour ne pas « brûler » la peau au contact prolongé de la glace) feront l'affaire. Maintenez cette poche de froid au moins trente minutes puis renouvelez l'application dans les heures qui suivent. Le froid favorise la vasoconstriction (contraction) des vaisseaux, stoppe le saignement qui a lieu sous la peau et apaise la douleur. L' organisme prend ensuite le relais pour mettre en route la coagulation et reboucher naturellement les vaisseaux.

Vous n'avez rien de froid à votre portée ? Pratiquez aussitôt, sur l'endroit atteint, un massage énergique avec la paume de votre main. La compression, en diluant l'amas de sang sous la peau, va faciliter son évacuation.

Des granules d'arnica pour atténuer l'hématome

Rien de tel que l'homéopathie pour soulager ces petits maux. L' arnica est une plante réputée pour ses vertus anti-ecchymose et analgésique. Laissez fondre sous la langue, immédiatement après le choc, cinq granules d' Arnica montana 9 CH toutes les heures puis espacez dès amélioration. Appliquez une noisette de gel en léger massage sur les zones sensibles, trois à quatre fois par jour.

Merci au Dr Damien Mascret, médecin généraliste et auteur du Dico-guide de votre santé, éd. Leduc.s, 17 €.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0