Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Animaux et enfants font-ils toujours bon ménage ?

enfants-animaux
enfants-animaux

Parce qu’ils sont câlins et mignons comme des peluches, les animaux domestiques font le bonheur des enfants qui en réclament souvent un à leurs parents. Difficile pour nous de résister, surtout lorsque l’on sait combien nos amis à quatre pattes peuvent apporter vie et bonheur au sein d’une famille. Pourtant, c’est loin d’être une décision à prendre à la légère. Les enfants et les animaux, s’ils entretiennent une relation privilégiée la plupart du temps, peuvent aussi se retrouver dans un rapport de force qui leur nuira à tous les deux. Afin d’éviter cela, il est nécessaire de préparer les plus jeunes à l’arrivée de leur nouveau compagnon et leur donner toutes les cartes en main pour que la cohabitation se passe au mieux.

- Choisissez l’animal le plus adapté à votre enfant :
Observez bien votre enfant afin de déterminer les principaux traits de son caractère. S’il est calme ou chahuteur, un peu pataud ou très mature, il est évident que vous ne choisirez pas le même animal. N’hésitez donc pas à demander conseil à un vétérinaire ou au personnel d’une animalerie qui sauront vous guider vers ce qui pourrait convenir le mieux. Mais dans tous les cas, évitez les animaux dominants qui risqueraient de se rebiffer et attaquer facilement face aux nombreuses sollicitations.

- Apprenez à votre enfant à s’occuper de l’animal :
Au-delà des câlins, un animal de compagnie demande un véritable investissement. Il faut le nourrir, le brosser, lui prodiguer des soins, le réprimander si nécessaire et entretenir son espace de vie. Veillez bien, dès le début de la relation, à ce que l’enfant s’occupe de son animal et mettez-le devant ses responsabilités en partant du principe que puisqu’il l’a réclamé, il doit maintenant satisfaire, en plus de l’aspect ludique, le bien-être de son compagnon. Si vous parvenez à faire comprendre cela à votre enfant, il enrichira sa relation avec l’animal et cette dernière en deviendra plus forte.

- Evitez les rapports de jalousie entre les deux :
C’est un phénomène assez courant : l’enfant se sent jaloux lorsqu’il voit ses parents s’occuper de son compagnon de jeux et l’animal le ressent tout autant de son côté. En ce sens, il se crée des tensions entre eux qui n’ont pas lieu d’être mais qui peuvent s’accroître avec le temps si vous n’agissez pas. C’est souvent lié à un manque de compréhension qui les rend tous deux malheureux. Rassurez vite votre enfant et expliquez lui la notion de partage. Il ne faut pas qu’il se sente délaissé bien sur, mais encore moins qu’il nourrisse une rancune malveillante face à son animal.

- Faites attention aux maladresses :
Les jeux entre les enfants et les animaux sont adorables mais ils peuvent parfois mal tourner, même involontairement. Il suffit que l’animal ne soit pas très en forme et donc plus agressif et que l’enfant chahute de trop au même moment pour créer une situation de crise. Les gaffes de l’un et de l’autre sont à surveiller de très près. En effet, si votre enfant peut se retrouver blessé, l’inverse est valable aussi. De plus, l’animal peut développer un traumatisme réel s’il fait face à des gestes trop brusques. Faites donc bien comprendre à vos enfants que les animaux ne sont pas des jouets et que la maison n’est définitivement pas le lieu pour improviser domptages et autre imaginaire lié au cirque.

- Enseigner à l’enfant comment respecter son compagnon :
Votre enfant, surtout s’il fait preuve de timidité par ailleurs, utilise la maison comme défouloir de toutes ses émotions. Ce n’est pas pour autant qu’il doit développer une trop grande confiance face à son animal de compagnie. Les plus jeunes martyrisent souvent leurs compagnons parce qu’ils se sentent supérieurs à eux. Ce comportement est d'autant plus malsain que l’animal, en position de faiblesse, fera tout pour se défendre. Il est possible d’éviter une telle situation en expliquant à l’enfant que l’animal est un être vivant, au même titre que lui, et qu’il a besoin de temps pour être tranquille et se reposer. Mais si les affrontements perdurent, ne laissez en aucun cas l’enfant seul avec son compagnon. Il faudra peut-être alors songer à interrompre la relation.

Les enfants et les animaux, aussi attachés soient-ils l’un à l’autre, subissent parfois des périodes d’affrontements où il se cherchent et se testent avant de s’apprivoiser. Fort heureusement, ces moments délicats restent anecdotiques et, la plupart du temps, ne durent pas. Si vous surveillez bien la relation qu’ils ont ensemble, tout devrait se passer au mieux. N’oubliez jamais que l’animal est source d’affection. Il peut se montrer comme un confident dès l’enfance mais aussi à l’adolescence où votre enfant, désormais très secret, pourra laisser libre cours à ses sentiments grâce à son compagnon.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0