Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Anne Richard : Madame le juge change de vie !

Anne Richard
Anne Richard

Adieu Nadia Lintz, de la série Boulevard du Palais ! Anne Richard a fait son grand retour au théâtre dans Coiffure et confidences. Un rôle de maman qui lui va comme un gant...

Nous Deux : Anne, qui est Jeanne, votre personnage dans Coiffure et confidences, la pièce que vous reprendrez à la rentrée en tournée ?

Anne Richard : C'est une maman surprotectrice, aimante, débordante, agaçante, usante, une maman, quoi (rires) ! Elle est excessive, car elle a peur pour la santé fragile de sa fille. Mais Magalie a 21 ans, il faut qu'elle la lâche et lui fasse confiance. Quand elle finit par lui donner sa liberté, Magalie ne l'écoute pas.

N.D : Qu'est-ce qui vous a poussée à accepter ce rôle ?

A.R : J'avais très envie de retourner au théâtre. Lorsqu'on me l'a proposé en janvier dernier, j'étais ravie. On est six filles, j'aime le partage et jouer avec des partenaires avec qui je m'entends très bien. Chacune a une belle partition. On s'est bien amusées à Paris et l'aventure continuera à la rentrée sur les routes de province.

N.D : Avec cette comédie, on passe du rire aux larmes, vous aimez cette alternance de sentiments ?

A.R : En jouant dans cette comédie émouvante, je savais que le personnage était dans mes cordes. J'ai interprété beaucoup de rôles dramatiques et celui-ci, qui oscille entre légèreté et gravité, m'a beaucoup plu. C'est un défi émotionnel de l'assumer tous les soirs, mais j'aime ce mélange, ce passage du rire aux larmes. C'est comme dans la vie !

N.D : Un salon de coiffure est-il un lieu de confidences ?

A.R : Bien sûr... C'est là où on partage des instants de joie et de peine. On se dit des choses intimes qui ne sortiront pas du salon. Un coiffeur, c'est un peu un psy.

N.D : Dans la vie, vous avez des femmes autour de vous qui vous sont proches ?

A.R : J'ai beaucoup d'amies à qui j'aime me confier, dire des choses que même mon compagnon ne sait pas. Je partage mes tristesses, mes espoirs, mes incompréhensions. L'amitié est l'une des plus belles choses au monde, les amies sont là pour la vie, bien plus que les amours. Elles sont là dans les épreuves. On peut rester des heures au téléphone ! Quand on se voit, on aime se balader, faire du sport, cuisiner, aller au théâtre ou au cinéma...

N.D : Vous étiez la juge de Boulevard du Palais sur France 2 depuis seize ans. Comment vivez-vous l'arrêt de la série?

A.R : Je l'ai appris le 13 novembre, le jour des attentats à Paris... Je m'attendais un jour ou l'autre à la fin de la série, mais pas si brutalement ! C'est très frustrant car on n'a pas pu faire aboutir nos personnages, on ne sait pas ce qu'ils deviennent. J'aurais aimé que le mien démissionne.

Avec cette pièce, une nouvelle vie se présente à moi, c'est une sorte de renouveau. J'ai également de nouveaux livres pour enfants qui paraîtront à la rentrée, j'aime cet exercice depuis plusieurs années.

Retrouvez Anne Richard dès la rentrée 2016, en tournée dans toute la France avec la pièce Coiffures et Confidences.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0