Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Bien acheter ses lunettes de soleil

Thinkstockphoto

On sait aujourd'hui comment se prémunir des coups de soleil sur la peau, mais on ignore souvent que les yeux aussi sont vulnérables. Les conseils de Marie- Laure de Blic, opticienne Atol*, pour les protéger.

Les effets des UV sur la peau sont bien connus, mais on néglige leur impact sur les yeux. Pourtant, ils sont tout aussi dangereux, provoquant conjonctivites, ophtalmies (brûlure de la cornée) ou aggravant une DMLA**... Pour faire face au soleil sans prendre de risque, choisissez avec soin vos verres solaires.

Opter pour la bonne catégorie

La catégorie des verres des lunettes de soleil (de 0 à 4) indique le pourcentage de lumière qui les traverse. Plus la catégorie est élevée, plus le verre est teinté.

La catégorie 0 : ces verres quasiment blancs filtrent de 0 à 19 % de la lumière visible. Ils sont conçus pour être portés en intérieur par des personnes très sensibles à la lumière, ou après une opération des yeux, et en extérieur plutôt pour se protéger des poussières et du vent.

La catégorie 1 : à peine teintés, ces verres atténuent la luminosité solaire de 20 % à 57 %. C'est un indice recommandé par temps gris, en cas de brouillard ou en hiver, dans des lieux à faible luminosité (en forêt, par exemple).

La catégorie 2 : légèrement foncés, ces solaires filtrent entre 58 % et 82 % de la luminosité solaire. Une protection efficace lors d'un temps variable (alternance de soleil et de nuages) qui permet de ne pas être éblouie par la lumière diffuse traversant les nuages lorsque l'on se promène ou que l'on jardine.

La catégorie 3 : ces verres (le type le plus répandu), plus sombres que les précédents, font écran à plus de 80 % de la lumière et s'adaptent ainsi à la plupart des situations d'ensoleillement (plage, moyenne montagne). C'est aussi la catégorie la plus foncée autorisée pour la conduite.

La catégorie 4 : c'est le filtre le plus puissant de tous, jusqu'à 97 %, qui n'est utilisé qu'en cas d'ensoleillement extrême, en très haute montagne, sur les glaciers et sous les tropiques... ou pour protéger ses enfants ! Ils sont interdits pour la conduite, de jour comme de nuit.

Vérifier le traitement 100 % anti-UV

La catégorie n'a absolument rien à voir avec la protection contre les UV. Au contraire, la diminution de la luminosité due aux verres teintés entraîne une dilatation de la pupille et la quantité des UVA (aux effets sur le long terme) et UVB (qui peuvent provoquer des lésions immédiates) qui atteint la rétine va donc augmenter. Seul un verre traité anti-UV peut faire écran. Vérifiez, au moment de l'achat, que les lunettes de soleil possèdent des verres 100 % anti-UV conformes à la norme européenne CE (sachez que la plupart des verres de catégorie 3 subissent un traitement anti-UV qui les bloque à 100 %). Prévoyez une monture assez grande et enveloppante, englobant les contours de l'œil jusqu'aux tempes pour éviter le passage des UV sur les côtés.

Choisir son type de verres

Le verre organique : sa très bonne résistance aux chocs en fait un produit prisé des sportifs et conseillé pour des enfants.

Le verre photochromique : il change de teinte en fonction de la luminosité ambiante avant même que l'on ne ressente un éblouissement. La couleur devient plus claire dans un environnement sombre, et plus foncée lorsqu'il y a beaucoup de soleil. Il offre ainsi un confort visuel optimal aux yeux sensibles.

Le verre polarisant : il élimine les reflets éblouissants du soleil et permet de mieux distinguer les formes et les contrastes. Les yeux sont moins sollicités et la vue se fatigue moins, notamment pour les personnes travaillant sur l'eau, comme les pêcheurs, ou évoluant en montagne (reflets sur la neige et les cailloux).

Les verres colorés : ils ont une incidence sur la vision. Le brun, le jaune et l'orangé, conseillés aux myopes et aux personnes malvoyantes, améliorent les contrastes et donnent un rendu plus lumineux. Le gris, qui restitue une vision naturelle de l'environnement, est la couleur idéale pour les hypermétropes (qui ont des difficultés à distinguer avec netteté les objets rapprochés). Le vert limite la fatigue visuelle en atténuant la luminosité et convient bien aux porteurs de lentilles. Mais gare aux verres fantaisie (bleu, rose...). A utiliser avec précaution, car ils offrent une faible protection contre l'éblouissement.

* Opticiens-atol.com

** Dégénérescence maculaire liée à l'âge : un vieillissement de la rétine qui entraîne une perte de vision centrale. Cette maladie survient en général après 50 ans.

ATTENTION !

Les lentilles de contact, une protection insuffisante contre les UV. Si la plupart sont traitées anti-UV, les lentilles de contact ne couvrent pas la totalité des yeux. Il convient de les compléter par le port de lunettes de soleil adéquates afin de protéger les tissus exposés, le blanc de l'œil, la paupière et la conjonctive, la membrane qui se situe dessous.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0