Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Ces métiers qui nous font craquer

Man running on beach

C’est un fait, certains hommes exercent des métiers plus sexy que d’autres. Et quand vient l’été, notre regard change tout autant que nos envies. Les vacances sont une source inépuisable de rêves et de fantasmes. Enjolivant notre vision du monde pour un court laps de temps, elles permettent de laisser libre cours à notre imagination et de profiter pleinement du plaisir des yeux. Alors, parce que de l’admiration à l’attirance, il n’y a qu’un pas, voici les métiers masculins qui nous font le plus craquer durant la belle saison.

Les pilotes :
C’est un grand classique et pourtant, on ne s’en lasse pas. Ce sont eux qui nous emmènent en vacances et, parce qu’ils sont souvent beaux garçons, ils demeurent un objet de convoitise absolue. Est-ce l’uniforme qui nous fait fondre ou leur sourire avenant, un brin réservé, lorsqu’ils passent entre les rangs de l’avion ? Toujours est-il qu’on s’imaginerait bien dans le cockpit à leurs côtés. On aime entendre leur voix grave lorsqu’ils font une annonce et on se réjouit de découvrir leur nom avec une mièvrerie assumée. Au-delà, l’idée qu’ils soient capables de gérer une telle machine, problèmes techniques et humains inclus, nous rend admirative comme jamais. Une réaction totalement justifiée.

Les pompiers :
Pas de répit pour les pompiers, même en été : ces hommes engagés continuent vaillamment de sauver des vies et leur courage nous scotche autant que leur adrénaline. On en raffole peut-être car ils sont jeunes et vigoureux (et que l’uniforme leur va à ravir), mais pas seulement ! Leur dévouement, leur humanité et la passion qui les anime à chaque instant les rendent attirants jusqu’à l’extrême. Avec eux, on recherchera l’envie d’être protégée et de se sentir en sécurité. Ce sont des hommes, des vrais, dont la virilité ne fait aucun doute : les super-héros de nos vacances, en somme.

Les sauveteurs :
Dans les années 90, la série « Alerte à Malibu » a certes rencontré un franc succès pour ses playmates en maillots de bain rouge vif, mais aussi pour ses beaux sauveteurs dont les courses au ralenti ne nous laissaient pas indifférente. Pourquoi en serait-il autrement sur nos plages actuelles ? Les secouristes qui arpentent les bords de mer en été ont de faux-airs de surfeurs avec leurs yeux clairs, leur teint buriné et leurs cheveux décolorés par le soleil. Confiants, ils demeurent néanmoins à l’affût du moindre incident, toujours prêts à sauver un enfant. Quant à nous, on envisagerait bien de se noyer oui, mais dans leurs bras.

Les animateurs :
Hors contexte des vacances, l’animateur n’a pas grande valeur ajoutée. Il est une personne lambda qui pourrait bien passer inaperçue dans la rue. Pourtant, l’été lui appartient. Il est bronzé, sportif, sent bon le sable chaud et met une ambiance de folie, non sans glisser ici ou là, de petits sous-entendus sensuels aux plus belles filles des villages de vacances. Il devient alors ce séducteur saisonnier, celui dont on tente de capter le regard et qu’on meurt d’envie d’approcher, jusqu’à en jalouser nos rivales ! Un peu cliché certes, mais le succès de l’animateur auprès de la gente féminine a encore de beaux jours devant lui.

Les guides touristiques :
Intimement liés à nos vacances, les guides touristiques sont ceux qui vont nous côtoyer au quotidien durant plusieurs jours, voire semaines. Ils vont rythmer nos visites, remplir notre séjour de bons conseils et nous réunir pour un pot d’accueil ou un dîner chaleureux. Bonne nouvelle, la technique fonctionne très bien ! On ne se lasse pas de leur savoir, des anecdotes culturelles ou insolites qu’ils ont en réserve et de leur sourire toujours bienveillant à notre égard. C’est précisément parce qu’ils se montrent accessibles qu’ils nous font succomber. Leur adorable simplicité nous ferait bien prendre des excursions supplémentaires tout au long de l’été.

Les métiers d’une saison seraient-ils donc érotiques ? Sans doute un peu et d’ailleurs, il n’y a aucun mal à « craquer » en été : ces rêveries romantiques et sensuelles viennent bousculer notre quotidien et chatouiller nos sens. Mieux encore, c’est une sensation agréable. Voici donc une douce folie que l’on peut se permettre une fois l’an, pour retrouver la fougue de notre jeunesse et l’ardeur qui nous y accompagnait sans cesse.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0