Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Ces plantes qui nous font rajeunir...

Thinkstockphotos

La nature regorge de plantes médicinales. Certaines sont des trésors pour lutter efficacement contre les méfaits du temps sur notre santé.

L'aubépine régule la santé cardiovasculaire

C'est la plante des cœurs fatigués et nombre d'études attestent de ses propriétés pour lutter contre l'insuffisance cardiaque modérée. La résistance à l'effort se trouve améliorée, ainsi que l'hypertension artérielle et l'essoufflement.

Le bon dosage : 1 à 2 c. à café de fleurs sèches dans 25 cl d'eau bouillante, 2 à 3 fois par jour pendant au moins 6 semaines consécutives.

Contre-indication : aucune, mais signalez toujours à votre médecin ou cardiologue que vous entamez une cure d'aubépine.

Et aussi : c'est prouvé, le stress chronique est mauvais pour le cœur. Ce serait même le plus gros pourvoyeur d'infarctus, après le tabac et le cholestérol. Inscrivez-vous au yoga, au qi gong, ou apprenez à méditer pour vivre plus zen.

Le ginkgo biloba stimule la mémoire

Les extraits de feuilles de ginkgo ont fait l'objet de plus de quatre cents études cliniques et son efficacité contre les troubles liés au vieillissement du cerveau est la mieux démontrée. Il semble qu'en améliorant l'irrigation sanguine du cerveau, il agit sur les fonctions cognitives et donc sur la mémoire.

Le bon dosage : un médicament à base de ginkgo dosé entre 120 et 240 mg d'extraits végétaux standardisés par jour (les compléments alimentaires sont en général moins concentrés). Le traitement est à suivre au moins 3 à 6 mois.

Contre-indication : ne convient pas aux personnes traitées par anticoagulants.

Et aussi : il n'y a rien de pire pour la mémoire que la routine. Changez régulièrement vos itinéraires de balade, vos lieux de sortie, vos « rituels » du matin ou du soir.

La myrtille consolide l'acuité visuelle

Les flavonoïdes (antioxydants) de la myrtille renforcent le réseau sanguin de la rétine, ce qui contribue à ralentir la dégénérescence maculaire et à améliorer la vision, notamment nocturne.

Le bon dosage : 2 gélules d'extrait standardisé entre 80 et 160 mg par jour, en cure de 1 à 2 mois.

Contre-indication : déconseillée en cas de traitement hypoglycémiant.

Et aussi : les vitamines antioxydantes sont un bon complément pour protéger la rétine. Aussi, en plus des gélules, consommez du kiwi pour la vitamine C, des abricots ou des carottes pour le bêta-carotène et des noix pour la vitamine E.

Le marronnier d'Inde traite l'insuffisance veineuse

Sa capacité à réduire les symptômes de l'insuffisance veineuse (jambes lourdes et douloureuses, crampes nocturnes des mollets...) est considérée comme scientifiquement bien établie.

Le bon dosage : 5 à 20 gouttes de teinture mère, 3 fois par jour pendant au moins 4 semaines.

Contre-indication : demandez conseil à votre médecin si vous souffrez d'insuffisance cardiaque ou rénale.

Et aussi : surélevez votre matelas au niveau des pieds, portez des bas de contention, marchez au moins 30 minutes par jour et le plus souvent possible dans la journée.

Le lithothamne fortifie les os

Véritable concentré d'eau de mer, cette algue, cueillie au large des îles des Glénan, puis réduite en poudre, s'oppose à la déminéralisation osseuse par son alcalinité et sa richesse minérale, dont le calcium.

Le bon dosage : 1 c. à café de poudre par jour diluée dans un verre de jus de soja (connu pour améliorer le métabolisme osseux) pendant au moins 6 mois.

Contre-indication : ne convient pas aux personnes suivant un régime sans sel.

Et aussi : marchez à bonne allure au moins 5 fois par semaine pour renforcer les os porteurs (jambes, colonne).

Le cassis soulage les douleurs articulaires

Feuilles et bourgeons de cassis, aux propriétés anti-inflammatoires, en infusion, en teinture mère ou en macérat glycériné peuvent être proposés dans tout le registre des atteintes articulaires, telles la poussée d'arthrose, d'arthrite ou de goutte.

Le bon dosage : 50 g de plante sèche en infusion dans 1/2 litre d'eau bouillante, à boire tout au long de la journée jusqu'à amélioration.

Contre-indication : le cassis pourrait interagir avec les plantes et les médicaments diurétiques.

Et aussi : en cas de jointures endolories (ex : arthrose des mains), ajoutez 50 g de feuilles, écorces et bourgeons de frêne à la tisane de cassis.

Merci au Dr Franck Gigon, généraliste phytothérapeute et auteur, avec Christopher Hobbs, de Se soigner par les plantes pour les nuls, éd. First, 16 €.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0