Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Contre la douleur, je mets...

HOME

Pour atténuer la douleur, il n'y a pas que les médicaments. On peut aussi profiter de l'effet antalgique de la chaleur et du froid. Mais encore faut-il savoir qui soulage quoi.

DU CHAUD en cas de...

Règles douloureuses

Pour diminuer l'intensité des contractions utérines et la congestion du bas-ventre à l'origine des souffrances pendant les règles, rien de tel qu'une bouillotte bien chaude.

En plus : prenez 5 granules de Magnesia phosphorica 5 CH et de Colocynthis 5 CH, 3 fois par jour. Si besoin, ajoutez un anti-inflammatoire type Ibuprofène après vous être assurée auprès de votre pharmacien que vous ne présentez pas de contre-indication. Pas d'aspirine, qui risque d'augmenter les saignements.

Courbatures, contractures

La chaleur, appliquée localement ou sous forme d'un bain, contribue au relâchement des muscles trop contractés.

En plus : prenez 5 granules d' Arnica 9 CH, voire du paracétamol.

Lumbagos, torticolis

Ces contractures musculaires passent plus vite sous l'effet de la chaleur.

En plus : en cas de lumbago, le repos au lit n'est plus recommandé. Avec des antalgiques, le médecin prescrit le port d'une ceinture lombaire et indique les meilleurs mouvements à exécuter.

Maux de tête

C'est ce qu'on appelle une céphalée de tension. Elle a tendance à s'accentuer au fil de la journée, favorisée par le stress, une mauvaise position devant l'ordinateur, un ancien traumatisme au niveau des cervicales... Réchauffer la nuque détend les muscles situés à la base de la tête. Utilisez un collier cervical, un coussin rempli de noyaux de cerises à réchauffer au four à micro-onde, un sèche-cheveux, une bouillotte...

En plus : prenez si besoin du paracétamol. Mais attention à ne pas en faire une habitude. Mieux vaut essayer d'apprendre à gérer son stress et/ou à faire des séances de décontraction musculaire chez un kinésithérapeute.

DU FROID en cas de...

Chocs, contusions

Appliquer un glaçon entouré d'un linge tout de suite après un coup ou un pincement limite les élancements et la formation d'un bleu et/ou d'une bosse.

En plus : prenez un tube-dose d' Arnica 15 CH et étalez une noisette de pommade à l'arnica sur la zone refroidie. En cas de choc violent, consultez impérativement.

Douleurs articulaires

Refroidir la zone endolorie diminue l'inflammation locale et ralentit l'envoi d'influx nerveux à l'origine de la douleur.

En plus : en complément d'un traitement de fond prescrit par un médecin, veillez à ne pas être en surpoids et à conserver une activité physique adaptée.

Entorses

Refroidir au moins une heure puis bander sans compresser une cheville ou un poignet légèrement foulés complète l'action antalgique du paracétamol.

En plus : si la douleur ne s'atténue pas dans les heures qui suivent, si le pied ou la main enflent, c'est peut-être une entorse de gravité supérieure ou une fracture. Consultez !

Migraines

En cas de douleurs battantes localisées au niveau du front et/ou des tempes, frictionnez la zone douloureuse avec un glaçon ou appliquez un bandeau de cryothérapie (gel froid) pour compléter l'action des antalgiques.

En plus : massez les tempes avec 1 à 2 gouttes d'huile essentielle de menthe poivrée diluées dans un peu d'huile végétale.

Merci à Marie-France Lavocat, pharmacienne, pour ses précieux conseils.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0