Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Décès d'un proche : Comment organiser ses obsèques?

HOME
HOME

Nous sommes malheureusement tous confrontés un jour à la disparition d'un membre de notre famille. Ce qu'il faut savoir pour s'y préparer.

Vous disposez de seulement six jours après le décès (hors dimanches et jours fériés) pour organiser les obsèques. Si la personne est décédée chez elle, le corps peut y rester jusqu'aux obsèques ou être transporté dans une chambre funéraire. A l'hôpital ou en maison de retraite, c'est l'établissement qui se charge de la conservation du corps. Mais vous pouvez demander à la direction un transfert du corps à vos frais dans les quarante-huit heures.

L'entreprise de pompes funèbres

Commencez par vérifier, en interrogeant les proches ou le notaire, si le défunt a laissé des indications sur ses souhaits ou a souscrit un contrat obsèques. En l'absence de contrat déjà signé, vous trouverez affichée à la mairie ou dans les chambres mortuaires des établissements de santé la liste des différentes entreprises. Faites-vous accompagner par un proche moins affecté par le deuil et qui aura plus de recul pour négocier le meilleur tarif : les prix sont libres... Demandez deux ou trois devis (cela peut se faire par téléphone). Ils doivent détailler les services courants.

Les différentes prestations

Les pompes funèbres se chargent de toutes les démarches entre le décès et les obsèques. Les prestations obligatoires sont peu nombreuses : un cercueil et la location d'un corbillard. Il faut y ajouter les frais d'inhumation ou de crémation, à régler à la commune. Le reste vient en supplément : transfert du corps en chambre funéraire, soins de conservation du corps, mise en bière, porteurs, maître de cérémonie, fleurs, démarches administratives, avis de décès, faire-part, etc. Comptez entre 2 000 et 5 000 euros.

Les frais funéraires

S'ils n'ont pas été payés à l'avance par le biais d'une convention ou assurance obsèques, les frais funéraires sont à la charge des héritiers. L' entreprise de pompes funèbres peut demander à la banque du défunt de débloquer jusqu'à 3 050 euros sur ses comptes. Pour régler le reste de la facture, vous pouvez éventuellement faire appel à sa mutuelle santé, qui prévoit souvent le versement d'une aide.

[Inhumation ou CRÉMATION ?]

Avant même de fixer les détails de la cérémonie et de choisir une entreprise de pompes funèbres, vous devrez opter pour un mode de funérailles.

L'inhumation consiste à mettre le cercueil en pleine terre ou dans un caveau. Elle nécessite d'acquérir une concession (il s'agit d'un droit d'usage) dans le cimetière d'une commune, dont le tarif varie selon les villes et la durée (quinze, trente ou cinquante ans renouvelables).

La crémation est réalisée dans un crématorium, puis les cendres sont remises dans une urne à la famille, qui peut les inhumer en terre ou dans une sépulture ou les disperser. Si le défunt a fait part de souhaits, vous devez les respecter. 

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0