Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Des pépins qui font du bien

HOME

En cuisine, on cherche plutôt à s'en débarrasser. En fait, les pépins de certains fruits et de certains légumes regorgent de bienfaits. Vanessa Bozec*, docteur en pharmacie, nous explique comment en profiter.

Manger les fruits et les légumes avec leur peau pour profiter pleinement de leurs vitamines et de leurs oligoéléments, c'est possible après les avoir brossés et rincés soigneusement. Bénéficier de toutes les propriétés de leurs pépins est en revanche plus compliqué : ingérés tels quels, ils n'ont pas très bon goût et irritent facilement les intestins sensibles. Heureusement, la plupart des pépins sont disponibles en pharmacie, parapharmacie et dans les magasins d'alimentation diététique, sous forme de gouttes, d'huiles ou de gélules. Voici les trois plus intéressants.

Pépins de pamplemousse

Ils éloignent grippe et gastro

Véritables antibiotiques naturels, les extraits de pépins de pamplemousse (EPP) agissent aussi bien à titre préventif que curatif, sur la sphère ORL (angine, bronchite, rhume, grippe), la sphère gastro-intestinale (gastro- entérite, ulcère) et la sphère intime (mycoses, infections urinaires). Mais pour bénéficier pleinement de leurs propriétés, choisissez avec soin vos EPP. Ils doivent être élaborés à partir de l'espèce botanique Citrus paradisi, conditionnés sous forme liquide hydro-glycérinée ou hydroalcoolique, dosés entre 400 et 1 000 mg de bioflavonoïdes pour 100 ml de produit, et exempts de conservateur chimique.

Comment les utiliser ? Pour soulager vos symptômes, il faut généralement compter une goutte d'EPP pour 2 kg de poids et en prendre deux à cinq fois par jour, jusqu'à amélioration. Pour stimuler vos défenses naturelles et prévenir les infections, c'est le même dosage, mais une seule fois par jour, en cure de trois semaines par mois pendant les périodes à risque (départ en voyage, juste avant l'hiver, après une grosse fatigue...).

Le conseil en plus : diluez toujours les EPP dans un peu d'eau et prenez-les en fin de repas.

Pépins de raisin

Ils préviennent les problèmes cardiaques

Issus le plus souvent du raisin rouge, les pépins de raisin doivent leur exceptionnelle action antioxydante à leur teneur élevée en acides gras essentiels (oméga 6 et 9), en polyphénols et en vitamine E. Leurs effets antivieillissement bénéficient tout particulièrement au système cardiovasculaire. En complément de mesures hygiéno-diététiques, ils sont utilisés avec succès dans la prévention des phlébites, des infarctus, des AV C, mais aussi pour prévenir et réduire l'insuffisance veineuse (jambes lourdes, hémorroïdes, varices).

Comment les utiliser ? Si vous optez pour des gélules de poudre d'extraits de pépins de raisin, prenez-en une par jour. Autre possibilité : ajouter une cuillerée à soupe d'huile de pépins de raisin 100 % naturelle obtenue par première pression à froid dans votre alimentation quotidienne. Attention, ne faites jamais cuire l'huile, elle perdrait ses vertus thérapeutiques.

Le conseil en plus : gélules ou huile, faites des cures de deux à trois mois, une à deux fois par an.

Graines de courge

Elles limitent les troubles urinaires

Les pépins de courge sont traditionnellement utilisés pour soulager les symptômes de l'adénome bénin de la prostate. Relativement fréquent après 50 ans, ce trouble se traduit par des envies difficilement contrôlables, des mictions fréquentes, la désagréable sensation que la vessie ne se vide jamais complètement... Mais les pépins de courge pourraient aussi soulager des troubles urinaires féminins tels que les cystites à répétition.

Comment les utiliser ? Prenez une capsule d'huile de pépins de courge dosée à 500 mg deux à trois fois par jour. Vous pouvez aussi ajouter une à trois cuillerées à café d'huile de pépins de courge dans votre alimentation quotidienne. Conservez cette huile au réfrigérateur et ne la faites pas cuire, elle perdrait ses propriétés. Enfin, vous pouvez consommer 10 à 15 g de graines de courge par jour, en prenant soin de bien les mâcher avant de les avaler.

Le conseil en plus : dans tous les cas, faites une cure d'au minimum trois mois, si besoin plusieurs fois par an.

* Spécialisée en cosmétiques naturelles, aromathérapie, phytothérapie, homéopathie, gemmothérapie et oligothérapie, Vanessa Bozec a cofondé le site Vanessences.fr

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0