Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Des vis et des chevilles

HOME

Avant de bricoler...Pour choisir les outils adéquats, il faut identifier la nature du matériau qui compose votre cloison. Pour cela, faites le test suivant : percez un trou dans le mur et tapotez dessus à l'aide du manche d'un outil. Ecoutez le bruit obtenu et observez la couleur de la poussière qui se dégage.

Un son mat et une poudre blanche ?

Vous avez affaire à du plâtre. Choisissez des chevilles à visser et les vis correspondantes.

Un son mat et une poudre rouge ?

Il est en brique pleine. Optez pour des vis et des chevilles universelles, si vous y fixez un objet léger (un cadre), mais des chevilles d'ancrage et les vis qui vont avec pour un objet plus lourd (un grand miroir).

Un son mat et une poudre grise ?

Pas de doute, c'est du béton ! La marche à suivre ? La même que pour la brique pleine.

Un son creux et une poudre blanche ?

C'est une cloison en placoplâtre. Utilisez des chevilles à expansion et leurs vis.

Un son creux et une poudre rouge ?

Vous êtes face à de la brique creuse. Comme pour les cloisons minces (en placoplâtre), les chevilles à expansion vous assureront la meilleure fixation.

Des vis magnétiques

Bricolez plus facilement en glissant un aimant dans la boîte où vous les rangez. Ainsi, elles seront magnétisées et tiendront d'elles-mêmes au bout du tournevis.

Il est aussi possible de magnétiser vos clous et autres fixations en métal de la même façon.

Pas si coincée...

Si vous ne parvenez pas à retirer une vis parce qu'elle est bloquée dans une armature en bois, chauffez quelques secondes l'extrémité d'un vieux tournevis à la flamme d'une bougie, puis placez-le sur la vis.

La chaleur va se diffuser jusque dans la tige de la fixation et la dilater. Une fois refroidie, elle sortira presque toute seule du trou, devenu trop large pour elle.

Et que ça glisse !

Si vous avez du mal à faire entrer une vis dans du bois dur, appliquez un peu de baume à lèvres sur toute la longueur de la tige, ou plantez-la dans un morceau de savon. Ainsi lubrifiée, elle devrait pénétrer plus facilement dans le support.

Avec du fil dentaire

Si le trou laissé par une ancienne cheville est plus large que celle qui doit la remplacer, la vis risque de se désolidariser du mur. Pour assurer de la stabilité à l'objet que vous comptez fixer, comblez le trou avec du fil dentaire roulé en boule et fixé avec un peu de glu (colle).

Une drôle de tête

Il arrive souvent qu'une tête de vis soit trop abîmée pour la dévisser. Pour y parvenir, placez un morceau de caoutchouc sur la tête de vis usée (un bout d'élastique, par exemple) et retirez-la normalement à l'aide du tournevis adéquat.

Vernie !

Empêchez la rouille d'attaquer les vis exposées à l'humidité, en recouvrant leur tête d'une couche de vernis à ongles incolore.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0