Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Entretenir ou cacher ses cheveux blancs ?

cheveux-blancs

Que l’on ait 20, 40 ans ou 50 ans, il n’y a pas d’âge pour avoir des cheveux blancs. Lorsque les premiers arrivent cependant, la symbolique est souvent difficile à accepter, surtout chez la femme qui y voit un signe de vieillissement. En réalité, leur apparition peut être liée à des causes multiples : facteurs climatiques, défaillance génétique, épuisement de la quantité de mélanine ou encore signes de stress. Le changement de couleur de notre chevelure ne répond à aucune règle bien définie. Alors autant faire avec et prendre une décision, que ce soit de mettre en valeur nos cheveux blancs ou bien les dissimuler.

Les dissimuler :
Dans un premier temps, beaucoup de femmes préfèrent cacher leurs cheveux blancs car elles ne les assument pas encore complètement.
- Lorsque ceux-ci sont en nombre réduit, on préfèrera un balayage, à refaire tous les trois mois, et qui abîme nettement moins qu’une couleur. Cette technique est notamment recommandée pour les blondes ou châtain clair afin que les cheveux blancs se mêlent aux autres dans un rendu assez joli. On évite de la sorte la couleur trop uniforme qui alourdit le visage.
- Pour les vraies brunes, mieux vaut opter pour une coloration totale afin d’éviter un contraste trop important entre les cheveux blancs et les autres. Mais cela représente du temps et de l’argent puisque la couleur se refait environ tous les deux mois, notamment pour couvrir les racines.
- Quelle que soit notre teinte, on peut aussi tenter la coloration ton sur ton qui préserve une tendance naturelle, très recherchée actuellement.
- Dans tous les cas, il est préférable de demander l’avis d’un coiffeur avant de se lancer : il saura nous conseiller quant au fait de colorer intégralement ou partiellement notre chevelure. C’est aussi le lieu le plus recommandé pour effectuer les premières teintures tout en évitant les mauvaises surprises.
- Après avoir pris l’habitude d’entretenir nos cheveux et savoir ce que l’on désire vraiment (couleur vive ou teinte ton sur ton), on tentera les colorations à la maison, en choisissant des mousses sans ammoniaque qui sont plus faciles d’application.

Le saviez-vous ?
Plus l’âge avance, plus il est préférable d’opter pour une coloration plus claire que notre teinte naturelle afin d’éviter de durcir les traits de notre visage.

Les mettre en valeur :
Bonne nouvelle, le poivre et sel est tendance !
- Pour une mise en valeur d’un joli gris, on peut adopter une fois encore la technique du balayage. C’est notamment recommandé lorsque l’on passe d’une coloration à une volonté d’assumer les cheveux blancs. Pour ce faire, on se rend chez notre coiffeur, les tentatives « maison » pouvant faire l’objet de couleurs improbables. Le balayage en question consiste à créer des mèches plus foncées, précisément pour faire ressortir les plus claires. L’opération se renouvelle tous les trois mois.
- Si l’on a nos cheveux naturels, les blancs inclus, il est indispensable de leur faire des soins réguliers afin de les mettre en valeur mais aussi de les garder en pleine santé.
- A la maison, avant même les soins, on commence par se chouchouter avec la pose d’un masque d’huile hydratant ; l’huile de jojoba par exemple. Ce dernier a pour but de fortifier le cheveu et le rendre moins poreux.
- Puis on choisit des shampoings clarifiants et repigmentants que l’on trouve facilement en parapharmacie. On n’hésite pas à nous faire conseiller par un coiffeur. ll saura nous indiquer les produits adaptés à notre chevelure.
- En salon, on s’accorde un soin déjaunissant tous les six mois. C’est un passage obligé pour obtenir une couleur brillante, homogène et éviter que notre chevelure ne ternisse.

Le saviez-vous ?
Afin que nos cheveux ne jaunissent pas de trop, on fait attention à régler la chaleur du sèche-cheveux le plus modérément possible, on ne s’expose pas trop au soleil, et on évite de mettre la tête sous l’eau à la piscine ou au bord de la mer.

Les cheveux blancs ne méritent certainement pas toute l’angoisse qu’on leur attribue. C’est en fait un atout beauté que l’on soupçonne rarement mais ils créent une inspiration permanente pour tester de nouvelles coupes, de nouvelles nuances et jouer avec les reflets. En somme, ils savent nous mettre en valeur au gré des tendances et contribuent à une esthétique très ancrée. Il faut simplement savoir vivre avec pour mieux les apprécier.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0