Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Fin des sacs plastique : ce qu'il faut savoir

Sacs en plastique

A partir du vendredi 1er juillet, les sacs en plastique vendus dans les grandes surfaces et les petits commerces (boulangeries, pharmacies, marchés, boucheries...) sont interdits. Nousdeux.fr vous propose de faire un point sur cette nouvelle loi.

Pourquoi interdire les sacs en plastique fin ?

A partir du 1er juillet 2016, vous ne pourrez plus utiliser les sacs en plastique fin. Cette nouvelle loi écologique vise à réduire le gaspillage des sacs, dont une partie pollue les mers et les océans, et met ainsi en danger la faune marine. En ce qui concerne les sachets ultrafins des fruits et légumes, la loi ne s'appliquera qu'à partir du 1er janvier 2017. Une fois cette date passée, vous devrez utiliser des sacs en papiers ou des sacs à la fois « biosourcés » et « compostables de manière domestique ».

Cette loi est l'occasion rêvée de ressortir votre panier en osier ou votre vieux caddie à roulette. Et si vous n'êtes tenté par aucune des deux options, pensez à réutiliser les cabas en plastique solides que vous achetez en caisse.

Qu'est-ce qu'un sac biosourcé et compostable ?

Le sac biosourcé est composé de matière organique - comme l'amidon de maïs ou de pomme terre - et de plastique qui, avec le temps, se dégrade totalement.

Composé également de plastique, le sac compostable peut disparaître tout seul et même se transformer en eau et en CO2 sous certaines conditions. Pour cela, le compostage doit posséder un certain taux d'humidité, de chaleur et d'aération. Si toutes ces conditions sont réunies, la norme « compostage domestique » est alors respectée. Le compostage domestique - ou compost - peut se faire à la maison en quelques semaines et non dans une usine.

Attention aux sacs que certains disent biodégradables alors qu'ils ne le sont pas. Ce sont des sacs constitués de dérivés de pétrole et d'additifs, qui se décomposent en minuscules granules de plastique sous l'effet de la chaleur et de la lumière. Ils ne sont d'ailleurs pas autorisés à la vente, tant que leur innocuité n'est pas démontrée.

Les sacs seront-ils plus chers ?

Depuis maintenant une dizaine d'années, vous êtes habitué à payer vos sachets lorsque vous faites vos courses. Et bien avec la nouvelle loi...cela ne risque pas de changer ! Si le prix des sacs en plastique est de 0.5 centime, celui des sacs biodégradables ne devrait pas trop augmenter.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0