Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Frais de transport : Mon employeur participe ou pas ?

HOME

Si vous êtes salarié, votre employeur doit participer à vos frais de transport pour vos trajets entre votre domicile et votre lieu de travail. Explications.

C'est obligatoire

Métro, train, tram, bus...

Les frais d'abonnement aux transports en commun sont pris en charge à hauteur de 50 %. Le versement de la somme se fait sur présentation d'un justificatif par le salarié (abonnement annuel, mensuel, hebdomadaire). Pensez à conserver votre ticket. Si vous travaillez à mi-temps, vous avez droit à la même prise en charge qu'un salarié à temps complet. Si vous faites moins d'un mi-temps, elle est calculée proportionnellement au nombre d'heures travaillées.

Et aussi : votre employeur est tenu de prendre en charge les abonnements permettant d'accomplir le trajet dans le temps le plus court. Par exemple, si vous résidez et travaillez en banlieue, vous pouvez avoir intérêt à passer par le centre-ville. Dans ce cas, votre employeur prendra en charge l'abonnement qui permet de passer par le centre, même s'il est plus cher. Idem si vous empruntez plusieurs compagnies de transport différentes (un trajet en train suivi d'une correspondance en bus).

Vélo public

Vélib' à Paris, Le vélo à Marseille, Bicloo à Nantes, Vélo'và Lyon, Cy'clic à Rouen, Vélô Toulouse à Toulouse... aujourd'hui, de nombreuses villes disposent d'un service public de location de vélos. Si vous en utilisez un, l'employeur doit prendre en charge la moitié de vos frais d'abonnement.

Et aussi : dans le cadre de leur démarche de développement durable et pour encourager leurs salariés à la pratique du vélo, certaines entreprises ont choisi de rembourser l'intégralité de l'abonnement Vélib'. Renseignez-vous auprès des délégués du personnel.

Attention !

Le moindre manquement de votre employeur à cette obligation est puni d'une contravention de quatrième classe.

C'est facultatif

Véhicule personnel

Sachez que vous pouvez demander une prime de transport dans la limite de deux cents euros par an pour compenser vos frais de carburant ou d'alimentation électrique, mais seulement à certaines conditions : - A commencer par le fait que votre employeur doit être volontaire et avoir signé un accord collectif, - Si vous habitez ou travaillez en dehors de la région Ile-de-France, • Si votre domicile ou lieu de travail est situé hors du périmètre de transports urbains, ou si vous avez des horaires de travail particuliers ou atypiques vous empêchant d'utiliser les transports collectifs. Pour savoir ce qu'il en est, interrogez le service du personnel ou, s'il n'y en a pas, votre employeur.

Et aussi : depuis le 11 février 2016, l'employeur peut prendre en charge tout ou partie des frais engagés pour les déplacements à vélo ou à vélo à assistance électrique de ses salariés, sous la forme d'une indemnité kilométrique vélo, fixée à vingt-cinq centimes d'euro par kilomètre parcouru, avec le même plafond de deux cents euros par an.

Ce dispositif peut être cumulé avec la prise en charge des abonnements de transport collectif ou de service public de location de vélos, à condition que les forfaits souscrits ne permettent pas d'effectuer les mêmes trajets. Là aussi, il faut que l'employeur se soit mis d'accord avec les organisations syndicales. A défaut, il peut s'agir d'une décision unilatérale de l'employeur.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0