Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique Je m'abonne : les meilleures offres S'abonner à la version numérique

La transsexualité, encore un sujet tabou?

Choisir de vivre, Mathilde Daudet, éd. Carnets Nord, 18 euros Choisir de vivre, Mathilde Daudet, éd. Carnets Nord, 18 euros

A 66 ans, Mathilde Daudet est enfin une femme heureuse. Un bonheur qu'elle savoure d'autant plus qu'elle a passé cinquante ans dans un corps qui ne lui correspondait pas. Car avant de changer de sexe et de vivre pleinement sa féminité, Mathilde vivait dans la peau de Jean-Pierre.

La première fois que le petit Jean-Pierre prend conscience que Mathilde existe en lui, il n'a que 5 ans : ce jour-là, il vole une combinaison en soie à sa grand-mère et la porte en cachette. « C'est une histoire très enfantine mais qui, pour moi, est la première fois où ma féminité se manifestait », se souvient aujourd'hui la sexagénaire qui se rappelle aussi qu'à l'âge où les garçons s'imaginent pompier ou pilote, lui, rêvait d'être une princesse.

S'il ne comprend alors pas très bien ce qu'il ressent, Jean-Pierre a déjà l'intuition que cela doit rester un secret. Son secret. Né dans une famille bourgeoise, catholique et attachée aux traditions, il va rentrer cette nature profonde. Il se comporte donc comme un vrai petit garçon courageux qui ne pleure jamais, protecteur quand il le faut. Mais parce qu'il a besoin de vivre sa féminité, vers l'âge de 10 ans, Jean-Pierre s'invente un double, une sœur. Cet alter ego féminin, il le baptise Mathilde, le prénom que ses parents avaient choisi s'ils avaient eu une fille.

Dans sa chambre d'hôtel, il porte une robe

Les années passent, l'adolescent fait place à un homme. « Même plus qu'un homme ! », s'exclame Mathilde, expliquant que, pour dissimuler la femme en lui, Jean-Pierre a exacerbé sa virilité. Dans sa vie privée d'abord, puisqu'il multiplie les aventures féminines. Et de préciser : « J'étais conquérant, mais pas macho ! » Jean-Pierre se marie une première fois en 1975 et devient père de deux enfants. « Ma première paternité a été un grand moment de bonheur, parce que j'étais dans une phase où je me demandais si j'étais normal. Le fait d'avoir un enfant était la preuve que j'étais capable de faire un enfant à une femme et que j'étais vraiment un homme », explique Mathilde.

Cette course à la virilité à tout prix s'illustre aussi dans le choix professionnel de Jean-Pierre. Grand reporter, il couvre guerres et conflits, flirtant parfois avec le danger. « J e ne cherchais pas la guerre , se défend Mathilde, mais l'action. C'était encore un moyen de me dissimuler. Personne ne pouvait penser qu'une femme pouvait habiter ce corps qui aimait barouder. » Mais quoi que Jean-Pierre fasse, Mathilde n'est jamais loin. Dans sa valise, le reporter a toujours une robe, un foulard ou un accessoire féminin. Et le soir, dans l'intimité de sa chambre d'hôtel, il porte ce vêtement de femme pendant quelques heures. Bien que furtifs, ces moments où Mathilde émerge enfin lui permettent de survivre en tant que Jean-Pierre. « Je n'aurais pas pu rester plus de 48 heures, au maximum 72 heures, sans me retrouver dans ma véritable identité. » Un besoin tellement irrépressible que, lorsque le reporter oublie de mettre une robe dans sa valise avant de partir pour la Turquie, il court en acheter une sur place.

Le jour de son opération est une renaissance

Plus les années passent et plus la cohabitation entre Mathilde et Jean-Pierre dans un même corps devient invivable. Une dualité parfois insupportable au point qu'il pense à mettre fin à ses jours. Mais à chaque fois, une pensée l'empêche de commettre l'irréparable : en tuant Jean-Pierre, il condamne aussi Mathilde, sans lui laisser l'espoir de vivre un jour.

Paradoxalement, c'est grâce à l'amour d'une femme que cette opportunité va se présenter. Pendant deux ans, Anne, sa compagne, ne cesse de lui demander la cause de sa tristesse, de son mal-être. Elle insiste tant que Jean-Pierre trouve le courage de confier à cette femme qui l'aime ce qu'il n'a jamais osé dire à personne : « Je crois que je suis une femme ».

D'abord surprise, Anne lui apporte tout son soutien et l'accompagne même en Thaïlande, l'un des rares pays où sont pratiquées des interventions de réassignation sexuelle. A son réveil, lorsque le chirurgien lui demande, en anglais, si elle est heureuse, Mathilde répond spontanément : « Rebirth », littéralement « née une seconde fois ». Une renaissance l'année de ses 60 ans ! Sur le chemin qui la ramène à l'aéroport, l'assistante du médecin, une Française, prévient Mathilde que cette opération va faire le vide autour d'elle.

De retour en France, Mathilde se rend rapidement compte qu'elle disait vrai. « Soixante-dix pour cent de mes relations ont disparu de ma vie », constate-t-elle. Ceux qui restent n'en sont que plus précieux. Mais surtout, Mathilde a l'heureuse surprise de voir que sa nouvelle identité ne change rien aux yeux des membres de sa famille, notamment ses enfants. Pourtant, elle appréhendait leur réaction, à tel point qu'elle préfère leur écrire une lettre pour leur annoncer. « Pourquoi on ne t'aimerait plus ? », lui répondent-ils à son grand soulagement. Même sa mère, très âgée, l'accepte assez vite.

Aujourd'hui, elle savoure pleinement son bonheur

Sept ans ont passé depuis l'opération. Après avoir été contrainte et forcée d'avancer dans la vie comme un homme pendant cinquante ans, Mathilde est aujourd'hui une femme heureuse, très heureuse ! « Moi qui étais complètement introvertie, je fais des conférences devant un public, ce que je n'aurais jamais osé faire avant , nous confirme-t-elle. Et je me moque bien du qu'en dira-ton. » Comme elle a raison !

A lire

Choisir de vivre, de Mathilde Daudet, éd. Carnets Nord, 18 €.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
lucette - Le 15/04 à 14:24

je me permet de vous écrire pour vous propos un formidable marabout papa vaudou qui m a sauvé en me ramenant mon époux qui m a quitté depuis 3 ans. Il réalise les travaux comme : Voyance précise de détaillée pour le bien être de tous. Amour , mariage , examens , protection contre le danger ,problème de couple... Tout être humain mérite le bonheur, il faut savoir comment le trouver. Pas de problème sans solution Problème de famille Examens, Concours Desenvoutement Impuissance sexuelle Entreprise en difficulté Problème de Couple: infidélité ,amour... Protection contre les dangers Retour immédiat de l'être aimé, fidélité absolue entre époux, protection contre tous les dangers, dés envoûtement, maladies inconnues, problèmes familiaux, impuissance sexuelle, réussite aux examens, dans le travail et permis de conduire... Il peut vous aidez je vous assure tout il efficace contacter le sur le 00229 67 88 27 01 ou par email : ou par Skype: Hounon.amangnon

Signaler un abus
Haut
Commentez
Commentaire(s) : 1