Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Le prénom du jour : Kaëlig

Kaëlig

Quelle est la signification du prénom KAELIG ? Ce funambule n'a qu'une idée en tête, atteindre l'autre extrémité du fil sur lequel il s'est engagé ! Nous avons affaire à un bel obstiné et, avec lui, résonne toute l'âme du Grand Ouest : ce prénom extrêmement rare et 100% breton se fête le 17 décembre.

Kaëlig, pour le déchiffrer, il faut aller piocher loin pour retrouver l'écho d'un pareil personnage : la mémoire des faits d'un druide ; la ruse, mais sans la méchanceté, du renard Goupil dans Le Roman de Renart (Moyen Age) ; l'agilité, la joie de vivre et la gentillesse, sans la fourberie d'Arlequin (XVIe siècle)

Kaëlig a traversé les siècles en restant intact, sans subir d'influence et transporte encore aujourd'hui de son terreau d'origine, la Bretagne : esprit d'indépendance et d'entreprise, détermination, obstination, sincérité, fidélité et bonté...

Si modèle il y a, celui de Kaëlig ne correspond en rien à nos critères actuels. En fait de prénom, il s'agit plutôt d'une charge, d'une fonction, dont il serait porteur.

D'où cette force de conviction qui lui sert de moteur et surpasse de façon écrasante à peu près toute la gamme des sentiments, de la passion à l'intuition.

Détenteur d'un savoir-faire, meneur dévoué au groupe (à prendre au sens large, sa famille, ses amis, ses partenaires la femme de son cœur), Kaëlig en tant qu'homme public fait la preuve d'une générosité universelle. Evidemment, en tant qu'homme tout court, dans son intimité, face à lui-même, il est d'une humilité confondante

Ses qualités : le magnétisme et le mordant

Si le poids de l'Histoire n'a en rien altéré l'âme de Kaëlig, il ne l'a guère amené à plus d'assagissement. En voilà un que la routine agace, qui prend l'inaction pour une provocation.

Elève attentif, sérieux, appliqué qui n'en fait parfois qu'à sa tête, ou assomme son entourage par ses contradictions systématiques ! Rien de grave, surtout rien de paradoxal, juste un palier dans son apprentissage. Droit et strictement sincère, il trépigne de se voir ralenti dans sa progression.

Le mordant, l'ambition. Kaëlig passe rarement inaperçu. D'autant qu'il a le contact facile et une absence totale de préjugés. Il fait le premier pas d'abord.

Avec les gens : il soude, il «booste» ; il respecte, il épaule ; il ouvre, il accompagne.

Le métier qui lui va

«Battre le fer tant qu'il est chaud.» Ce proverbe lui va si bien à Kaëlig qu'on l'imagine maître de forge. Celui qui fabrique les outils, les ustensiles et qui, dans les temps anciens, assurait la prospérité du clan

Ses mains (et sa tête) font des miracles d'ingéniosité. Cela l'incitera peut-être à vouloir voler très tôt de ses propres ailes, suivre un cycle court ou au contraire jongler avec les masters et les programmes Erasmus à l'étranger !

Dans un cas comme dans l'autre, c'est la liberté qu'il entrevoit qui le pousse à partir. Et la destinée qui lui incombe. Car sa personnalité dépassera toujours son rôle social.

A ce propos, il joue sur une large gamme : la mécanique d'abord, dans tout ce qu'elle promet de diversité (moteurs, réacteurs, machines-outils), la finance ensuite, dont il apprécie le jeu spéculatif, et, pour terminer, la création ou la reprise d'entreprises, pour l'aventure humaine qu'elles suscitent.

Les Kaëlig stars

En français, Kaëlig devient Judicaël, un prénom strictement breton lui aussi, malgré sa sonorité « biblique » (il existerait une correspondance africaine avec Moussa !).

Au VIIe siècle, saint Judicaël, héritier du royaume d'Armorique, fut arraché au couvent où il s'était retiré pour monter sur le trône. Après vingt ans de règne, il abdiqua et retourna à sa première vocation !

Kaëlig est un prénom épicène, masculin ou féminin, comme la chanteuse Kaelig Couteller, plutôt intimiste, mais à qui il arrive de chanter le Bro gozh ma zadoù («Vieux pays de mes rêves»), l'hymne breton, avant les rencontres du Stade Rennais.

Kaëlig et ses symboles

Le nombre du prénom (numérologie) : 9. Son chiffre de chance : le 2. Sa couleur : le blanc. Sa pierre : le diamant. Son métal : l'argent.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0