Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Le retour du slow pour bientôt ?

169H

Il semblerait aujourd’hui que l’on assiste à un regain d’intérêt pour la danse de salon et la mise en avant du couple. Pourtant, à l’heure où fleurissent des émissions à succès comme Danse avec les Stars, le slow, quant à lui, semble bel et bien disparu. Dédaigné par les jeunes générations qui lui préfèrent des rythmes plus soutenus et des pas de danse individuels, il s’est progressivement éloigné des mœurs jusqu’à se marginaliser totalement.

Pour les nostalgiques des « boums » néanmoins, le slow est resté dans les cœurs. On se souvient tous de l’angoisse adolescente au moment du choix du partenaire ; celle-là même qui allait nous permettre, ou non, de danser avec le jeune homme tant convoité et ainsi dévoiler une séduction toute en fraîcheur et en pureté. Autant de moments spéciaux qui favorisaient un rapprochement en douceur de la part des deux danseurs, que ce soit dans une éventuelle naissance des sentiments comme dans la complicité. Mais qu’en reste-t-il aujourd’hui ?

Pas grand-chose à première vue. Certains pourraient songer, à juste titre, que les technologies modernes, la froideur apparente des personnes rivées sur leur smartphone ou encore l’apparition des sites de rencontres ont contribué à ce manque de lien social. Il reste que derrière ce climat a priori très impersonnel, de plus en plus de personnes, de tous âges et de tous milieux, aspirent à retrouver cette intimité décidément perdue. Peu importe le modernisme en effet, la thématique amoureuse est toujours au centre de l’attention.

Dans son dernier album intitulé fort à propos « Le Dernier Romantique », le chanteur Dany Brillant pose d’ailleurs sur le devant de la scène la thématique de l’amour, en remettant au goût du jour le slow et la chanson lascive. Il y perçoit là une sorte d’hommage nécessaire au sein d’une période qui, selon lui, manque cruellement de romantisme. Il évoque tour à tour le respect de l’autre et le plaisir de la danse à deux, prouvant joliment, au fil de ses morceaux, que le sentiment amoureux reste la préoccupation numéro un pour beaucoup d’entre nous ; même ceux qui ne se l’avouent pas.

Ainsi, des soirées à thèmes se créent, de plus en plus nombreuses, et rétablissent la danse à deux en diffusant nos balades des générations passées. Les adeptes sont au rendez-vous à la recherche d’un contact. Il faut dire que la vie quotidienne étant de loin plus stressante qu’auparavant, le slow pourrait bien apporter une source de chaleur humaine en même temps que de vraies émotions. Pas étonnant alors que les plus jeunes aient envie de s’y essayer à leur tour, alors même que quelques boîtes le réintègrent progressivement. Quant à savoir s’il a encore de beaux jours devant lui, seul l’avenir nous le dira. Mais ce qui semblait impossible il y a cinq ans laisse aujourd’hui poindre un bel espoir.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0