Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Les ongles, reflets de notre forme

HOME

Vos ongles livrent des informations utiles sur votre état de santé général. Les surveiller peut vous avertir d'une pathologie cachée.

Une fois la couche de vernis ôtée, les ongles, si on les observe de près, sont de bons indicateurs de ce qui se passe dans le corps. Un ongle sain est lisse et naturellement rose, mais s'il est strié, cassant, taché ou jauni, il peut révéler une carence en vitamine, des troubles circulatoires, une mycose, des problèmes digestifs... Dans la majorité des cas, il s'agit d'anomalies bénignes, mais parfois, une consultation s'impose.

Décolorés : vous manquez peut-être de fer

Une décoloration globale de l'ongle, qui paraît plus blanc que rosé, peut être le signe d'une anémie avec une déficience en fer. Dans ce cas, le médecin prescrira un dosage sanguin de la ferritine, afin de vérifier les réserves en fer de l'organisme. En revanche, si l'ongle est partiellement éclairci en son centre et que seuls le pouce et l'index sont touchés, cela peut cacher un trouble hépatique. On procédera alors à un bilan hépatique sanguin pour évaluer les différentes fonctions du foie.

Striés : faites contrôler votre thyroïde

Les stries verticales que vous voyez sur vos ongles sont un peu comme les rides de la peau : le reflet du vieillissement ! Elles peuvent aussi annoncer l'arrivée de la ménopause. Mais des stries bosselées, très marquées, doivent attirer votre attention : elles sont peut-être le signe d'une pathologie sous-jacente, comme des problèmes hormonaux, notamment une insuffisance de la thyroïde.

Rouges : faites examiner votre cœur

Un ongle légèrement congestionné ou qui laisse transparaître des filaments rouges, assimilables à une couperose, est parfois révélateur d'un trouble cardiovasculaire ou d'une hypertension. Le dermatologue prescrira un bilan cardiaque pour compléter son diagnostic. Une teinte violacée peut aussi être le symptôme d'affaiblissement du niveau d'oxygène dans le sang.

Epais : et si c'était une mycose ?

Les signes d'une mycose ne trompent pas : l'ongle s'épaissit, se remplit d'une poudre jaunâtre et se décolle partiellement. Cette prolifération de champignons microscopiques qui poussent sous les ongles touche davantage les ongles des pieds, mais, très contagieuse, elle est susceptible de se propager aux ongles des mains si on la gratte avec les doigts. L' humidité, la fréquentation de lieux collectifs (piscine, gymnase), un excès de consommation de fromages et de produits laitiers ou une flore intestinale déséquilibrée sont des facteurs favorisants. Pour confirmer le diagnostic, on effectue, en laboratoire, un prélèvement mycologique. En venir à bout est long (trois à six mois) et repose sur des traitements locaux et parfois oraux, avec la prise de probiotiques pour rééquilibrer la flore.

Cassants : attention à vos os !

Un ongle qui devient fragile, friable ou mou peut révéler d'importantes carences en vitamine D, phosphore, calcium et silicium, des minéraux qui participent à une bonne ossature. Ces symptômes traduisent alors un risque sous-jacent d'ostéoporose. Parlez-en à votre médecin traitant. Si, en plus d'être cassant, l'ongle est piqueté, il peut s'agir d'un psoriasis unguéal (inflammation chronique de la peau). Dans ce cas, consultez un dermatologue. Les gélules ou crèmes à base de lécithine marine (Oemine P. S.O.) contribuent parallèlement au traitement médical, à l'élimination des squames et à la régénération de la peau.

Noirs : surveillez l'hématome

En dehors du simple hématome apparu à la suite d'un choc, une tache de pigmentation qui ne disparaît pas avec la pousse de l'ongle, ou qui forme une bande sombre, de la racine au bord de l'ongle, doit faire l'objet d'une consultation chez le dermatologue. Il peut s'agir d'un mélanome qui, pris à temps, se soignera bien.

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue, ancien chef de clinique d'endocrinologie et nutrition, ancien attaché des hôpitaux en dermatologie, auteur de Soigner sa peau au naturel, éd. Eyrolles, 12,90 €.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0