Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique Je m'abonne : les meilleures offres S'abonner à la version numérique

Misez sur la vigne rouge

Vigne rouge

Parce qu'elle tonifie les parois veineuses, la Vitis vinifera soulage les jambes lourdes et aide à lutter contre les varices. Elle traite aussi d'autres problèmes de santé. Explications.

Les tanins, les flavonoïdes et la vitamine C contenus dans les feuilles de la vigne rouge ont la particularité d'améliorer la tonicité des vaisseaux et d'augmenter la vitesse du flux sanguin. D'où ses multiples indications et sa présence dans la composition de nombreux remèdes veinotoniques. Zoom sur quelques applications essentielles.

Elle allège les jambes lourdes

Les jambes lourdes et douloureuses constituent le plus connu des symptômes de l'insuffisance veineuse. Rien de très grave à la base, mais si le problème n'est pas combattu, il peut évoluer vers la formation de varices. La solution ? Le port régulier de bas de contention, associé à des cures régulières de vigne rouge.

Et aussi : marchez aussi souvent que possible. Et quand vous vous allongez, surélevez vos jambes.

Elle soulage les crises d'hémorroïdes

Bien que sans gravité, la crise d'hémorroïdes est extrêmement douloureuse. Pour accélérer la disparition des symptômes, il faut lutter contre la stagnation du flux sanguin au niveau du rectum. Si vous êtes concerné, n'hésitez pas à prendre jusqu'à six gélules de vigne rouge ou quatre tasses de tisane par jour.

Et aussi : ne laissez pas la constipation s'installer. Evitez les positions assises prolongées et faites le plein de vitamine E (céréales complètes, germes de blé, huile d'olive... ).

Elle réchauffe les mains froides

Dans la majorité des cas, des mains qui sont régulièrement froides sans raison ont pour origine une mauvaise circulation sanguine. Boire des tisanes de vigne rouge permet de les réchauffer.

Et aussi : quand vous sortez par temps frais, portez systématiquement deux paires de gants, l'une en soie, l'autre en laine par-dessus.

Elle masque et retarde la couperose

La présence de rougeurs au niveau des pommettes et des ailes du nez est due à une dilatation exagérée des minuscules vaisseaux sanguins, présents sous l'épiderme et habituellement imperceptibles à l'œil nu. Des cures régulières de vigne rouge vont permettre de limiter leur développement et l'intensité des rougeurs.

Et aussi : protégez-vous tout particulièrement du soleil et évitez l'alcool, le café, le tabac et les épices.

Elle combat la rétention d'eau

Quand elles sont distendues, les parois veineuses laissent plus facilement s'échapper l'eau et les toxines. D'où ces vilains œdèmes qui se développent au niveau des chevilles et des mollets, au fur et à mesure que la journée avance. Là aussi, en réduisant la perméabilité des capillaires sanguins, la vigne rouge a toute son utilité.

Et aussi : surveillez votre consommation de sel. Mais ne limitez pas vos apports en eau sous prétexte que vous l'éliminez mal, bien au contraire !

Astuce : La bonne recette d'infusion de vigne rouge

Pour vous concocter une infusion veinotonique, dénichez un grand bocal à confiture. Mélangez-y 1/3 de vigne rouge, 1/3 de mélilot, 1/3 de menthe. Versez 2 cuillerées à café de ce mélange dans une tasse d'eau bouillante. Couvrez, laissez infuser 5 minutes. Filtrez. Ajoutez ¼ de cuillerée à café de miel dans laquelle vous aurez versé une goutte d'huile essentielle de cyprès de Provence. Buvez 2 à 3 tasses par jour en période de crise hémorroïdaire ou de sensation de jambes lourdes (fortes chaleurs...), 1 tasse par jour en entretien.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0