Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Oreilles fragiles : 3 gestes pour les protéger

Mal aux oreilles
Mal aux oreilles

Concerts, baignades, avion... Si l'on n'y prend pas garde, l'été peut vite devenir la saison de tous les dangers pour notre santé auditive. Les conseils du docteur Didier Bouccara*.

Bien qu'ils soient plus exposés, les enfants ne sont pas les seuls à avoir des soucis avec leurs oreilles. En vacances, les adultes aussi peuvent souffrir d'otites contractées à la plage ou dans un avion. Sans oublier les décibels, qui peuvent occasionner des pertes d'audition.

Les éloigner du bruit

C'est notre pire ennemi. Si vous êtes exposé au bruit, utilisez impérativement des protections auditives. Qu'il s'agisse de modèles en mousse (environ 2 €, en pharmacie) ou de bouchons sur mesure réalisés par un audioprothésiste (de 60 à 160 €), elles n'empêchent en rien d'apprécier un bon concert. Mais sachant que des oreilles fatiguées sont plus vulnérables, évitez de répéter l'expérience à deux jours d'intervalle. Mieux vaut aussi faire des pauses auditives pour récupérer du stress provoqué par les sons forts. Donc s'isoler dix minutes au bout de trois quarts d'heure, ou trente minutes toutes les deux heures. Soyez par ailleurs très attentif aux signaux d'alerte. Vous ressentez des bourdonnements, des sifflements ou une sensation cotonneuse ? Mettez-vous à l'abri sans attendre !

Les rincer à l'eau claire

Le chlore des piscines et le sel de l'eau de mer irritent le conduit auditif. Résultat : il s'ulcère et se trouve alors plus exposé aux bactéries, comme aux germes en tout genre. Pour ne pas laisser une otite externe venir gâcher vos vacances, prenez l'habitude de rincer vos oreilles à l'eau claire, puis de les essuyer soigneusement après chaque baignade. Si vous commencez à avoir mal, ou qu'elles se mettent à couler, n'allez plus à l'eau et consultez un médecin. Un traitement local à base de gouttes anti-inflammatoires et antibiotiques suffit le plus souvent.

Mâcher du chewing-gum

C'est bien connu : en avion, il faut mâcher du chewing-gum ou sucer une pastille pour éviter d'avoir les oreilles bouchées lors du décollage et de l'atterrissage. Même chose avec les tunnels en TGV et les téléphériques. Déglutir fréquemment aide en effet la trompe d'Eustache à pallier les différences de pression. Mais en cas de rhume, cela ne suffit pas toujours. Obstruée par les sécrétions, elle joue mal son rôle et la pression augmente dans le conduit ce qui peut provoquer des douleurs. Pour éviter l'otite baro-traumatique, liées aux variations de pression, mieux vaut donc se déboucher le nez à l'avance avec du sérum physiologique et des mouchages réguliers. Et en cas de très gros rhume, prenez rendez-vous chez votre médecin avant le départ.

* ORL, le Dr Didier Bouccara est aussi membre de l'Association JNA.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0