Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Petite ordonnance en cas de gastro

HOME

Nausées, vomissements et diarrhées se sont malheureusement abattus sur vous. Voici quelques conseils pour vous remettre sur pied le plus vite possible.

La saison des gastro-entérites a commencé ! Cette affection, qui sévit particulièrement de novembre à mars, est une inflammation du tube digestif par un virus ou une bactérie. Les symptômes apparaissent brutalement mais, dans la majorité des cas, ils sont de courte durée (trois à cinq jours). La gastro-entérite virale (la plus fréquente) guérit spontanément ; il est cependant recommandé de prendre un avis médical s'il s'agit d'un enfant de moins de 2 ans ou d'une personne âgée. A la fois pour éviter le risque de déshydratation mais aussi pour écarter le risque de gastro d'origine bactérienne, nécessitant parfois une prise d'antibiotiques. Pour vous aider à passer ce cap, respectez ces quelques consignes.

Avant tout : misez sur les probiotiques

La flore intestinale est la première barrière de défense naturelle de l'organisme. Mise à rude épreuve lors de l'épisode de gastro, il est important de la reconstituer. Prenez, dès les premiers signes, de l'ultra-levure, entre six et douze gélules par jour selon votre âge (demandez conseil à votre pharmacien) et dès que le transit intestinal commence à se réguler, réintroduisez des produits laitiers fermentés.

En même temps : pensez à vous réhydrater

Le risque essentiel est la déshydratation, car vomissements et diarrhées causent une perte en eau et en sels minéraux. Consommez des soupes à tous les repas et buvez de l'eau, à petites gorgées, tout au long de la journée. Chez les tout-petits et les personnes âgées, des solutés de réhydratation permettent de faire le plein de minéraux et de maintenir dans l'organisme les liquides ingérés.

Côté alimentation : faites le plein de féculents

En cas de gastro, certains aliments sont à privilégier, comme les féculents, bien tolérés par l'organisme et régulateurs du transit intestinal (pâtes, riz, semoules). Certains fruits riches en vitamines et en eau, la banane par exemple, aident à lutter contre la déshydratation. Méfiance avec les lentilles, les pois chiches, le pain complet ou les produits laitiers, difficiles à digérer. Réintroduisez du jambon blanc, de la volaille ou du poisson dès que possible en petite quantité.

Si ça ne suffit pas : prenez des médicaments pour soulager

Certains médicaments apaisent considérablement les symptômes. Les anti-diarrhéiques vont bloquer et ralentir le transit en stoppant les diarrhées. Ils ont toutefois l'inconvénient de faire stagner plus longtemps les germes dans l'intestin. Sous forme de comprimés, une prise ou deux suffisent souvent à calmer le transit. Les antiémétiques apaisent vomissements et nausées. Prenez toujours conseil auprès de votre médecin pour choisir le plus adapté.

Et toujours : lavez-vous régulièrement les mains

Les microbes responsables de l'épidémie sont présents dans la salive, les larmes et les selles et c'est par les mains, principalement, qu'ils se transmettent. Le risque de contagion est grand puisque ces germes survivent plusieurs jours. Après chaque sortie en extérieur, chaque passage aux toilettes et avant de préparer le repas, lavez-vous soigneusement les mains. Séchez-les avec des serviettes en papier à usage unique. Utilisez un savon liquide car sous forme de pain, il retient les virus... Nettoyez, avec des lingettes désinfectantes, les poignées de portes, la cuvette des toilettes et le bouton-poussoir de la chasse d'eau.

Merci pour ses conseils à Damien Mascret, médecin généraliste auteur du Dico-guide de votre santé, éd. Leduc.s, 17 €.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
1 commentaire(s)
Anonyme - Le 26/01 à 12:29

Itéressant , et logique......

Signaler un abus
Haut
Commentez
Commentaire(s) : 1