Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Petits secrets de santé des Suédoises

Surveillez votre ligne tout en cultivant un esprit positif et une vie sociale.

Vivre longtemps, c'est bien, mais vivre longtemps en restant en forme, c'est encore mieux. Et de ce côté-là, en Europe, c'est la Suède qui est le modèle à suivre.

Parce que le plus important reste de vieillir en bonne santé, les spécialistes de la démographie préfèrent aujourd'hui parler d'espérance de vie sans incapacité (EVSI), c'est-à-dire sans souffrir de limitation pour des raisons de santé. Les Suédoises se débrouillent très bien en la matière puisque, d'après des statistiques de 2014, elles sont à la tête du classement européen avec une EVSI de 73,6 ans, contre 64,2 ans pour les Françaises ! Alors qu'attendons-nous pour imiter leurs bonnes habitudes ?

Pas de surpoids, surtout au niveau du ventre

Même si les Suédoises sont connues pour être élancées, l'objectif n'est pas de ressembler à un mannequin nordique. Mais c'est une évidence, le surpoids va de pair avec le diabète et les troubles cardiovasculaires, et il pourrait même augmenter les risques de cancer. L' idéal, pour rester en bonne santé, est donc de conserver un IMC (indice de masse corporelle) compris entre 18,5 et 24,9. Pour rappel, l'IMC correspond au poids en kilos divisé par la taille au carré. Par exemple, une personne qui pèse 63 kg et mesure 1,67 mètre a un IMC de 22,6 (63 divisé par 1,67 x 1,67). Tout aussi important, le taux de graisse concentrée au niveau du ventre, qui impacte bien plus la santé que la cellulite des cuisses. Ainsi, pour une femme, un tour de ventre compris entre 80 et 88 centimètres représente un risque ; au-delà de 88 centimètres, ce risque est considéré comme majeur. Pour mesurer le tour de ventre, le plus facile est d'utiliser un mètre de couturière et de le placer 2 centimètres en dessous du nombril.

Pour en profiter vous aussi : Oubliez les régimes à répétition, ils stressent l'organisme et accélèrent le vieillissement. Une perte de poids durable est forcément lente et passe par une modification progressive de l'alimentation, associée à une activité physique très régulière. Et il ne faut pas hésiter à se faire accompagner si nécessaire. Vous trouverez la liste des praticiens formés à la prise en charge globale du comportement alimentaire sur le site Gros.org

Un tempérament optimiste

La Suède fait partie des pays les plus heureux au monde. Pas étonnant donc qu'on y vieillisse en forme car, à en croire une récente étude menée sur plus de cinquante et un mille Américains et publiée dans Health Behavior and Policy Review, rester optimiste influe sur la santé, notamment cardiovasculaire.

Pour en profiter vous aussi : Tout n'est pas déterminé à la naissance, l'optimisme et les pensées positives aussi peuvent se travailler. Avant toute chose, entourez-vous de personnes qui savent voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide, leur bonne énergie est contagieuse. Marchez, jardinez, faites du sport... L' activité physique favorise la production de dopamine, l'hormone du bien-être. Enfin, chaque soir, prenez l'habitude de noter dans un joli carnet trois moments de la journée qui vous ont fait du bien, même s'ils paraissent infimes. Une bonne façon d'apprendre à voir la vie du bon côté. La lecture de Développez votre optimisme et votre joie de vivre, de Claudine Badey-Rodriguez et Bernadette Costa-Prades (éd. Albin Michel, 10,90 €), vous permettra d'aller plus loin.

Une vie sociale bien remplie

Les Suédois accordent une grande importance aux moments passés en famille ou entre amis. Et ils ont raison : en 2015, des chercheurs de l'Académie américaine des sciences ont démontré que l'isolement pouvait accroître les risques de mortalité prématurée de 14 %, notamment chez les personnes âgées.

Pour en profiter vous aussi : Il ne s'agit pas d'avoir beaucoup d'amis ou de passer tout son temps en famille, mais d'éviter la solitude subie. Se faire des nouvelles connaissances n'est pas toujours évident mais c'est le premier pas qui est le plus difficile. Pour sortir de son isolement, il suffit parfois d'inviter ses voisins à boire un café, de devenir bénévole dans une association de loisirs, de s'inscrire à des visites organisées par les musées ou l'office de tourisme...

À lire

Les 10 Règles d'or de la santé, du Dr Bertil Marklund, éd. First, 12,95 €. Véritable star dans son pays, ce médecin généraliste et chercheur suédois nous confie les secrets de ses compatriotes pour vivre mieux, plus vieux et plus heureux.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0