Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Produits du terroir Gare aux arnaques !

Produit terroir

Nous sommes de plus en plus nombreux à acheter des denrées françaises artisanales. Elles sont souvent vendues sous la dénomination de « produits du terroir », mais comment être sûr de leur provenance ?

Le mot « terroir » est supposé signaler des produits alimentaires authentiques, traditionnels, fabriqués de manière artisanale et différents de ceux issus de l'industrie agroalimentaire. On en trouve dans toutes les régions de France.

Règle n° 1 Identifier les labels

En terme d'étiquetage, le mot « terroir » n'est pas une garantie, car il ne s'agit pas d'une appellation protégée. Il faut donc se référer à d'autres labels pour avoir l'assurance de leur provenance. C'est le cas des sigles AOC, « Appellation d'origine contrôlée », et AOP, « Appellation d'origine protégée » (c'est l'équivalent européen de l'AOC) : c'est le cas pour la plupart des fromages, les olives de Nyons, les noix de Grenoble... L' IGP, ou « Indication géographique protégée », concerne les produits alimentaires ou manufacturés dont les qualités sont liées à une zone géographique d'origine. Par exemple, le jambon de Bayonne, le foie gras du Sud-Ouest, la mogette de Vendée, le pruneau d'Agen, etc. Il s'agit de certificats d'origine, mais pas d'une preuve d'une qualité supérieure, laquelle peut être garantie par d'autres labels : Label rouge, Agriculture biologique (AB) ou Spécialité traditionnelle garantie (STG).

Règle n° 2 Lire les étiquettes

De nombreux produits sont concernés par les contrefaçons, mais certains le sont plus que d'autres. Vous devez redoubler d'attention devant :

•Les huiles d'olive . L'indication de l'origine est obligatoire sur les étiquettes. Ne vous fiez pas au joli décor provençal ou à l'adresse commerciale dans le sud de la France qui figurent parfois sur les bouteilles, de nombreuses huiles proviennent d'Europe ou du Maghreb ! Vérifiez que ne figure pas « Origine Union européenne » ou la mention d'un pays du Maghreb. Seules les huiles bénéficiant d'une AOP (huiles de Haute-Provence, de Nice, de Nîmes, de Nyons, de Corse, etc.) sont produites chez nous.

• Les miels. La Chine en est le plus grand producteur mondial. Les contrefaçons sont donc légion. Cherchez les coordonnées de l'apiculteur et l'indication du pays sur l'étiquette, elles sont obligatoires.

•Le savon de Marseille. Le célèbre savon de la cité phocéenne est beaucoup copié. Repérez sur l'étiquette la présence d'une Indication géographique protégée (IGP) et cherchez le logo d'une des savonneries officielles (Marius Fabre, Rampal Latour, La Licorne...).

Règle n° 3 Acheter en direct

•Méfiez-vous des étals sauvages installés le long des routes. Moins sujets aux contrôles, ils sont davantage propices aux arnaques que les marchés en ville, les épiceries ou les boutiques spécialisées.

•Au marché, ne vous jetez pas les yeux fermés sur les stands estampillés « produits régionaux » ou « du terroir », même si les vendeurs arborent fièrement des costumes traditionnels... Préférez les producteurs locaux. Interrogez-les, n'hésitez pas à leur demander l'adresse de leur exploitation, quitte à aller directement acheter sur place.

•Renseignez-vous aussi auprès de l'office de tourisme sur les marchés de producteurs de pays (ou consultez le site Marches-producteurs. com). Ils sont réglementés par une charte de bonne conduite afin de privilégier le contact direct entre agriculteurs locaux et consommateurs.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0