Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Protection solaire : en finir avec les idées reçues

"Après un coup de soleil, on bronze mieux", "La crème solaire est inutile en ville"...Vrai ou faux ? Le Dr Elisabeth Berrissoul, directrice médical pour Epiderm.co, nous aide à y voir plus claire.

Le soleil est moins dangereux en Bretagne que dans le sud. FAUX.

Un petit vent et un ciel couvert n'évitent pas les coups de soleil. Avec cette fausse fraîcheur, on ne sent pas les UV qui traversent les nuages.

En montagne, le risque est plus important. En effet en altitude l'effet filtrant de l'atmosphère diminue et les doses d'UV reçues par la peau et les yeux sont augmentées. De plus, s'il y a de la neige, la réverbération des UV peut atteindre 90%.

On bronze même sous un parasol. VRAI.

Les UV sont réfléchis par le sol et même à l'ombre un certain pourcentage peut vous atteindre: l'herbe, la terre et l'eau réverbèrent environ 10% du rayonnement, le sable 15 à 20%, l'eau 25%.

Une bonne couche de crème suffit pour la journée. FAUX.

Il est nécessaire de renouveler l'application de crème solaire toutes les deux heures, et après chaque bain. Et la bonne dose, c'est une balle de ping-pong pour un adulte ( 2mg/cm2 de peau ) ou bien deux couches de crème.

Ne pas se sécher après un bain favorise les coups de soleil. VRAI.

Les microgoutellettes d'eau ( ou de sueur) font un effet réfléchissant favorisant les coups de soleil et diminuant l'efficacité des crèmes solaires. Ainsi l'efficacité d'une crème solaire est diminuée de 90% après 30 minutes d'activité physique.Il est donc recommandé de renouveler sa crème solaire après une activité physique comme après un bain après s'être bien séché.

Avec un écran total, on est totalement protégé. FAUX.

L'appellation « écran total » n'est plus autorisée en France. La vraie garantie est l'application régulière et en quantité suffisante d'un produit solaire avec un SPF (indice de pro-tection solaire contre les UVB) élevée ( 30+ à 50+) et une haute protection contre les UVA.

On ne garde pas les tubes de l'été passé. VRAI.

Durant l'été, les tubes de crèmes sont aussi exposés au soleil et à la chaleur. Vous pouvez les utiliser dans les 6 mois, ensuite ils perdent de leur efficacité.

Il faut se protéger les yeux. VRAI.

Pour éviter une ophtalmie, c'est-à-dire un coup de soleil des yeux, il vaut mieux porter des lunettes. Elles doivent être assez larges, étiquetées CE et de catégorie 3 (fort ensoleillement) de préférence, pour les petits et les grands. Et pour protection optimale, compléter avec un chapeau.

Il faut éviter l'exposition entre 12 et 16 heures. VRAI.

Les rayons du soleil sont perpendiculaires au sol et sont donc plus dangereux dans ce créneau horaire. Ils sont moins filtrés par l'atmosphère que le matin ou qu'en fin de journée où les rayons sont alors inclinés. La règle: si notre ombre est plus courte que nous, pas d'exposition ou seulement avec une haute protection.

Un tee-shirt suffit à se protéger. VRAI

Les vêtements sont la meilleure protection contre les rayons du soleil à condition de choisir des tissus en coton suffisamment épais. Il existe maintenant des textiles anti-UV qui protègent même lorsqu'ils sont mouillés. LA peau non protégée par les vêtements doit être protégée par de la crème solaire.

Les peaux mates sont moins sujettes aux coups de soleil. VRAI

Plus la peau est foncée plus elle est riche en mélanine, dont le rôle est de protéger la peau contre les rayons du soleil. Les carnations mates ont davantage de mélanine que les peaux claires, elles bronzent plus vite et mieux, mais en cas d'exposition intense et prolongée elles peuvent aussi avoir des coups de soleil et ne sont pas à l'abri des cancers de la peau.

Les compléments alimentaires peuvent préparer la peau au soleil. FAUX.

Les compléments alimentaires proposés pour « préparer sa peau au soleil » contiennent des antioxydants et des vitamines ( bétacarotènes,sélénium, vitamines E et C etc. ). Ils donnent une couleur à la peau et peuvent prolonger le bronzage mais ne protègent pas des « coups de soleil » et on peut les remplacer par une alimentation équilibrée, riches en fruits et légumes.

On peut arrêter d'appliquer de la crème solaire quand on est bronzée. FAUX.

Même bronzée, la peau trop exposée peut encore subir un coup de soleil. Les produits solaires ont pour but d'éviter les coups de soleil, mais aussi de prévenir du vieillissement cutané, des risques du cancer de la peau, et certains produits ont aussi un pouvoir hydratant nécessaire lorsque la peau est exposée.

Protection huile, crème, ou brume, c'est pareil. VRAI.

La valeur de protection qui compte, c'est son SPF (facteur de protection solaire). Les crèmes ou les huiles sont souvent moins appréciées que les fluides ou les brumes plus « légères » sur la peau, surtout quand il fait chaud. L'important est de renouveler toutes les deux heures le produit que vous avez choisi et d'en mettre en quantité suffi-sante (deux couches valent mieux qu'une) Et si vous vous baignez souvent ou si vous faites du sport, mieux vaut opter pour un produit résistant à l'eau et à la sueur. De toutes façons, l'application est bien entendu à renouveler.

Un bronzage progressif est un bronzage qui dure. VRAI

La peau bronze parce que, exposée aux rayons UV, l'épiderme fabrique de la mélanine. Celle-ci « monte » à la surface de la peau et la colore. Cette action est un « mécanisme » de défense de la peau pour protéger nos cellules des effets néfastes des UV. De plus, sous les effets du soleil, l'épiderme s'épaissit, ce qui est aussi un mécanisme de protection. Vouloir bronzer rapidement provoque immanquablement des « coups de soleil » donc une brûlure de la peau. Dans ce cas, la pigmentation va très vite disparaître car l'épiderme va desquamer. La peau pèle.

Un autobronzant protège la peau. FAUX.

Les produits autobronzants colorent la peau mais ne préparent pas la peau au soleil. Il n'y a aucune montée de mélanine sous leur action et ils n'ont aucun effet protecteur. A l'arrêt de l'application, leur effet s'estompe. Ils ne sont pas nocifs ( sauf en cas d'allergie ) mais peuvent être utilisés pour avoir « bonne mine « quand on ne veut pas ou ne peut pas s'exposer au soleil.

Indice 20, 30, 50 ...Qu'est ce que ça signifie ?

Plus le chiffre est haut, plus la protection est forte. On le choisit selon son type de peau, de la partie du corps à protéger et de l'endroit (campagne, montagne, mer...). Le niveau de protection solaire se divise en quatre groupes : de 9 à 14, ensoleillement faible, de 15 à 25, moyen, de 30 à 50, fort, et 50+, très fort. Si vous hésitez, prenez l'indice le plus élevé, car dans la pratique, personne ne met jamais assez de crème et on ne renouvelle pas les applications comme il faut (toutes les deux heures).

 

*Produits Acorelle, Garnier, Mixa, Nivea disponibles en grandes surfaces.

Produits Bioregena disponibles en magasins bio.

Produits Aderma, Avène, Arnaud, Biotherm, La Roche Posay, Dr Pierre Ricaud, Vichy, Biafine, Corine de Farme, Annecy Cosmetics, Uriage, Laboratoire Klorane disponibles en pharmacies et parapharmacies.

Au Moulin Rose, produits en vente à domicile.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0