Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Rendez-vous chez le podologue!

HOME

Sandales aux talons vertigineux, ballerines extra-plates, mules mettant en péril nos chevilles... Nos pieds sont malmenés et ne connaissent pas de trêve. Pour éviter douleurs et problèmes, on prend soin d'eux.

Plus de la moitié des Français (61 %) déclarent souffrir du pied*. Et pour cause : nous faisons entre cinq mille et dix mille pas par jour ! C'est dire s'il faut chouchouter nos extrémités. Infection, cor, déformation... Djamel Bouhabib, podologue, président de l'Union française pour la santé du pied (UFSP), passe en revue les petits bobos qui peuvent les toucher.

J'ai les pieds qui gonflent

Mauvaise circulation (veineuse ou lymphatique), chaleur, sédentarité, piétinements, traitements médicamenteux... les causes des œdèmes au pied sont multiples.

Quels soins ?

Le podologue réalisera, après un bilan, des orthèses plantaires (des semelles spécifiques) afin de stimuler la circulation veineuse. Mais auparavant, il vous conseillera de pratiquer une activité physique régulière (marche, vélo, aquagym, natation) afin de réduire la rétention d'eau. Vous pouvez aussi prendre l'habitude de vous passer un jet d'eau froide sur les jambes, en remontant des pieds jusqu'aux genoux, de diminuer la consommation de sel et de boire des tisanes à base de plantes diurétiques (reine-des-prés, bouleau, cassis...). En cas de troubles circulatoires, misez sur l'hamamélis en gélules pour tonifier les parois des veines.

En prévention

Evitez de porter des chaussures trop serrées : en été, une sandale à petite bride convient parfaitement. Tâchez de limiter le croisement des jambes et les stations debout prolongées. Enfin, pratiquez la marche à grandes enjambées, à un rythme soutenu.

J'ai hérité d'un hallux valgus

Votre gros orteil dévie vers le deuxième orteil et provoque une déformation à l'avant-pied, avec l'apparition d'une bosse osseuse (appelée oignon) douloureuse ? C'est le fameux hallux valgus, hautement héréditaire et qui touche principalement les femmes.

Quels soins ?

En fonction de l'examen et des radiographies réalisées, le podologue préconisera un traitement adapté : une protection oignon, et parfois une contention nocturne moulée sur le pied pour maintenir l'orteil en position corrigée, limitant ainsi les poussées inflammatoires. La chirurgie n'est envisagée qu'en ultime recours.

En prévention

Laissez vos doigts de pied libres de leurs mouvements. L'idéal, en cette période estivale, est de porter des sandales à petits talons et de mettre de côté ses escarpins pointus.

J'ai des ongles incarnés

L'ongle incarné est un petit fragment d'ongle - en général celui du gros orteil - qui pousse et s'incruste dans le bourrelet cutané qui le borde latéralement, causant une inflammation douloureuse. Le sillon de l'ongle suinte, le bourrelet devient rouge et volumineux.

Quels soins ?

Si la peau rougit, gonfle et devient très douloureuse, l'ongle incarné est probablement infecté. Trempez votre pied dans de l'eau chaude additionnée d'un désinfectant (à raison d'une cuillerée à soupe par litre d'eau) pendant dix à vingt minutes, trois fois par jour. Si l'infection ne s'améliore pas dans les quarante-huit heures, consultez un podologue.

En prévention

Coupez les ongles des pieds au carré puis légèrement arrondis sur les côtés au moyen d'une lime en carton. Evitez les coupes trop courtes et les chaussures trop étroites.

J'ai un névrome de Morton

Ces douleurs fulgurantes se manifestent entre le troisième et le quatrième orteil (parfois entre le deuxième et le troisième), essentiellement au moment de la marche. Elles sont en général causées par la compression d'un nerf de l'avant-pied. L'anatomie de l'avant-pied et la forme de la chaussure sont souvent à l'origine du déclenchement de cette douleur.

Quels soins ?

Si le podologue le juge nécessaire, il prescrira le port de semelles orthopédiques pour décomprimer l'espace douloureux. Cette ordonnance s'accompagnera de conseils de chaussage. Le soulagement est rapide. Essayez aussi de masser doucement le dessus du pied, en partant de la base des orteils jusqu'à la cheville.

En prévention

Optez pour des souliers larges et au cuir souple, afin de réduire la pression sur le nerf. Des médicaments anti-inflammatoires et des injections de cortisone pourront être envisagés pour soulager la douleur.

J'ai des cors aux orteils

Appelé aussi œil-de-perdrix, le cor est un amas de peau avec un centre dur, qui se situe principalement sur la face dorsale des orteils et dont la douleur gêne considérablement la marche. Son origine : des chaussures trop étroites et/ou une déformation de l'orteil.

Quels soins ?

Appliquez un pansement spécial cors pour protéger la peau des frottements de la chaussure. Une compresse hydrocolloïde, à base de gel, favorise la cicatrisation du cor plus rapidement. Puis prenez rendez-vous. Dans tous les cas, le podologue vous proposera une solution afin d'éviter la récidive.

En prévention

Optez pour des chaussures confortables, sans coutures internes pour éviter les frottements. Le fait d'appliquer régulièrement une crème hydratante permettra aussi d'assouplir la peau.

Je souffre d'une épine calcanéenne

Cette excroissance osseuse pointue qui se forme sous le talon (calcanéus) est très douloureuse, parfois invalidante, donnant l'impression de marcher sur un clou. La cause peut être mécanique : pied plat, pied trop creux, surcharge pondérale, talon d'Achille trop court...

Quels soins ?

Le podologue prescrit parfois des semelles orthopédiques sur mesure, remboursées en partie par la Sécurité sociale. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens compléteront éventuellement le traitement. Dans certains cas, des séances d'ondes de choc sont réalisées par un kinésithérapeute. Pour réduire l'inflammation, n'hésitez pas, en cas de crise, à appliquer un patch de glace sur le talon.

En prévention

Pour éviter de surmener cette zone, essayez de maintenir un poids santé. Portez des chaussures et des semelles qui soutiennent bien la voûte plantaire et absorbent les chocs en fonction du type de travail ou d'activité physique.

J'ai attrapé une onychomycose

L'onychomycose est une maladie infectieuse sans gravité due à la présence de champignons microscopiques dans l'ongle. L'infection est provoquée par les microtraumatismes répétés, mais aussi par la chaleur et l'humidité. La contagion la plus fréquente se fait dans les lieux où l'on marche pieds nus (piscine, sauna, douches des salles de sport, hôtels...).

Quels soins ?

Le traitement est local, avec l'application de crème antimycosique. Il faut être patiente et ne pas se décourager, car il peut s'étendre sur plusieurs mois. La prescription d'antibiotiques est parfois envisagée.

En prévention

Lavez quotidiennement vos pieds avec du savon, en séchant très soigneusement entre les orteils. A la piscine, dans les vestiaires collectifs, portez des sandales et, pour essayer de nouvelles chaussures, emportez votre propre bas pour ne pas avoir à utiliser celui prêté par la boutique... Enfin, après votre toilette, utilisez un sèche-cheveux (position froide) afin d'éviter la contamination des zones saines de l'autre pied par la serviette.

* Enquête nationale annuelle 2016 réalisée par l'Union française pour la santé du pied (UFSP).

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0