Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Travailler à son compte: Les avantages de la micro-entreprise

HOME

Pour tester une activité indépendante, le statut de la micro-entreprise est le plus adapté, avec des formalités comptables et fiscales simplifiées. Explications.

Vous êtes salarié ou retraité, demandeur d'emploi ou femme au foyer, et vous voulez créer votre propre job. Adoptez le régime de la microentreprise (ex-auto-entrepreneur) qui vous permet de le faire sans prendre trop de risques.

Pour de nombreuses activités

Vous pouvez exercer en micro-entrepreneur presque toute activité artisanale, commerciale ou libérale. Par exemple, la vente de produits (que vous fabriquez, achetez ou transformez) ou de prestations de service (coiffure à domicile, soins esthétiques...), voire une profession libérale (conseil, formation...). Ce statut est, en revanche, peu adapté au commerce en boutique, car vous ne pourrez pas récupérer la TVA, ni aux activités artistiques rémunérées par des droits d'auteur, qui dépendent de la Maison des artistes ou de l'Agessa.

A savoir : selon les activités, des formations et diplômes peuvent être exigés. Ainsi, pour les activités artisanales, un stage de préparation à l'installation auprès de la chambre des métiers et de l'artisanat, d'une durée de trente heures, est obligatoire.

Moins de paperasse

Pour immatriculer sa micro-entreprise, il suffit de remplir en ligne (ou en version papier) un formulaire (PO) auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE) de votre chambre de commerce et d'industrie (Cfenet.cci.fr), pour une activité artisanale, au CFE de votre chambre de métiers, et, pour une activité libérale, à l'URSSAF. Si vous êtes salarié et que vous créez une micro-entreprise comme activité secondaire, vous demeurez au régime général de la Sécurité sociale. A défaut, vous devez choisir entre le RSI (Régime social des indépendants : Rsi.fr) et la CIPAV (Caisse interprofessionnelle des libéraux : Cipav-retraite.fr), selon la nature de votre activité (vente, prestation de service, etc.).

A savoir : lors de la déclaration, vous devrez choisir une adresse de domiciliation de votre entreprise et ouvrir un compte bancaire.

Une comptabilité allégée

C'est le gros avantage de la microentreprise, elle bénéficie d'un régime social et fiscal simplifié. Le calcul des cotisations sociales et des impôts correspond à un pourcentage de votre chiffre d'affaires (vous ne payez de cotisations que s'il y a un chiffre d'affaires). Vous réglez vos charges presque en simultané avec le chiffre d'affaires obtenu. La déclaration du chiffre d'affaires réalisé se fait tous les mois ou tous les trimestres en fonction de la périodicité choisie lors de l'enregistrement de votre micro-entreprise.

A savoir : votre chiffre d'affaires annuel ne doit pas dépasser 82 200 € HT pour la vente de marchandises et 32 900 € HT pour une activité libérale ou des prestations de services.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0