Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Un deuxième job, c'est possible?

HOME

Vous voulez exercer une activité complémentaire pour augmenter vos revenus ? C'est envisageable, sous certaines conditions et selon votre situation.

Vous êtes salarié

Pas de concurrence déloyale.

Vous pouvez travailler pour une autre entreprise ou à votre compte (par exemple en auto-entrepreneur) à condition de respecter votre obligation de loyauté envers votre employeur. Cela signifie que vous ne pouvez pas exercer la même activité que lui ou travailler pour une entreprise concurrente.

Attention à la clause d'exclusivité. Vérifiez également que votre contrat de travail ne comporte pas de clause d'exclusivité, laquelle vous interdit de travailler ailleurs.

Gare au plafond horaire... Si vous cumulez plusieurs emplois, le total de vos heures ne doit pas dépasser la durée maximale du travail, à savoir dix heures par jour maximum, quarante-quatre heures de moyenne hebdomadaire sur douze semaines consécutives, et quarante-huit heures par semaine.

... et au repos. Vous devez aussi bénéficier d'un repos d'au moins onze heures d'affilée par jour. Ces limites horaires ne s'appliquent qu'aux activités salariées. Si vous exercez une activité indépendante, aucune limite n'est imposée.

Vous êtes fonctionnaire

Seulement comme indépendant. Les fonctionnaires, tout comme les employés de la RATP, de la SNCF et de la Sécurité sociale, ne peuvent pas avoir un autre emploi salarié ou de fonctionnaire dans une autre entreprise ou administration. En revanche, il leur est possible d'exercer en parallèle une activité d'auto-entrepreneur.

Avec l'accord de la hiérarchie. Il est indispensable d'obtenir l'accord écrit de vos supérieurs.

Écrivains acceptés. Les fonctionnaires peuvent pratiquer une activité littéraire. Ils peuvent donc écrire des livres, des articles et toutes sortes d'ouvrages.

Vous êtes chômeur

Cumuler salaire et allocation. Vous pouvez travailler, à condition que les revenus tirés de cette activité ne dépassent pas votre salaire antérieur. Pôle emploi se contentera de déduire 70 % de la rémunération que vous aurez touchée du montant de votre allocation. Ainsi même au chômage, vous pouvez accepter des missions ou des « petits boulots » sans craindre de perdre l'intégralité de votre indemnisation. Une fois vos droits au chômage épuisés, vous ne toucherez plus aucune allocation.

Vous êtes retraité

A la retraite, vous pouvez reprendre une activité, qu'elle soit salariée chez un nouvel employeur, chez votre ancien employeur ou indépendante, et ce sans perdre le bénéfice de votre pension.

Avoir cessé toute activité. C'est la condition sine qua non (voir aussi Nous Deux n° 3558). Ensuite seulement, vous pourrez reprendre une activité salariée ou indépendante.

Avoir atteint l'âge de départ à la retraite. Pour cumuler intégralement vos pensions avec des revenus professionnels, vous devez avoir atteint l'âge légal de départ à la retraite (62 ans) et validé tous vos trimestres nécessaires pour bénéficier d'une retraite à taux plein. A défaut, le cumul sera possible, mais il sera plafonné.

Faire liquider ses droits à la retraite. Vous devez demander le versement de vos pensions de retraite de base et complémentaires auprès de toutes les caisses où vous avez cotisé pendant votre carrière.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0