Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Urticaire : Comment y faire face ?

Urticaire
Urticaire

Une crise d'urticaire est le plus souvent sans gravité. Mais les démangeaisons et les rougeurs qu'elle provoque sont si intenses qu'il est parfois nécessaire d'intervenir rapidement.

L'urticaire - qui toucherait une personne sur cinq - est une réaction inflammatoire cutanée, due à la libération d'histamine par l'organisme d'une personne allergique. Ceux qui ne supportent pas les fruits de mer connaissent bien ces plaques de petites lésions surélevées comme des piqûres d'orties. La crise survient en général dans l'heure qui suit la mise en contact avec l'allergène, avec démangeaisons et rougeurs à la clé. Le stress pourrait aussi être un facteur déclenchant. La piste de la génétique n'est pas exclue non plus, il semblerait qu'il existe des familles plus sujettes que d'autres.

Comprendre l'origine

Pour identifier la source des symptômes et empêcher ainsi les récidives, interrogez-vous sur ce qui a changé dans votre environnement ou vos habitudes quotidiennes. L'utilisation d'une nouvelle lessive, d'un gel douche, le port d'un bijou, d'une ceinture ou la prise d'un traitement médicamenteux (antibiotique, anti-inflammatoires, antidouleur) peuvent en effet induire une manifestation allergique. Sachez aussi que le froid peut également provoquer une crise d'urticaire chez certaines personnes.

Pour accélérer la guérison

Rougeurs, plaques, boutons, démangeaisons... Prenez un antihistaminique au plus vite. Si vous n'en n'avez pas dans la pharmacie familiale, courez en acheter un à base de cétirizine, disponible sans ordonnance en pharmacie. Autre solution : l'homéopathie. Demandez à votre pharmacien de vous donner de l'Histaminum en 5 CH, de l'Urtica urens en 5 CH et du Poumon Histamine en 9 CH. Prenez ensuite une granule de chaque tous les quarts d'heure pour faire cesser la crise.

Pour éviter la "gratouille"

En attendant que le traitement fasse son effet, aspergez votre peau d'eau froide vinaigrée, c'est un excellent antiprurigineux. Et évitez à tout prix de vous gratter. Plus vous allez léser votre épiderme, plus vous allez offrir de voies d'accès aux allergènes. L'astuce ? Effleurer votre peau avec la pulpe de vos doigts ou la paume de vos mains, plutôt que de gratter comme un forcené. Enfin, si c'est l'heure de passer à table, évitez tous les aliments riches en histamine qui ne feraient que prolonger la crise. C'est le cas du saumon fumé, de la charcuterie, de la bière, des fromages fermentés, des tomates et des épinards...

Pour les cas les plus graves

Attention, toutefois, si l'éruption cutanée s'accompagne d'un gonflement de la lèvre ou des paupières et/ou de picotements et de démangeaisons au niveau de la gorge, mieux vaut appeler le 15 immédiatement. Ces symptômes peuvent en effet précéder un choc anaphylactique ou un œdème de Quincke. Or, ces urgences vitales nécessitent une injection de cortisone, voire d'adrénaline. Par ailleurs, si l'urticaire ne disparaît pas malgré le traitement antihistaminique ou qu'il revient à intervalles réguliers, mieux vaut également demander un avis médical. Mais cette fois, il n'y a pas d'urgence.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0