Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Airbnb, Homelidays, Abritel...suivez le guide des locations entre particuliers !

Airbnb, Homelidays, Abritel...

Pour arrondir vos fins de mois, vous envisagez de louer une chambre ou votre maison à des vacanciers. Voici la marche à suivre.

Grâce à Internet et aux nombreuses plate-formes de mise en relation entre particuliers (Airbnb, Homelidays, Abritel, Sejourning, Wimdu, Gîtes de France...), il est devenu très facile de louer tout ou partie de sa maison à des vacanciers. Toutefois, certaines règles sont à respecter.

Vérifiez si une autorisation est nécessaire

Si vous êtes propriétaire, vous n'avez pas besoin d'autorisation avant de vous lancer. Seule restriction : ne pas dépasser quatre mois de location par an. Mais attention : si vous habitez une commune de plus de deux cent mille habitants, vous devrez vous inscrire en mairie. En revanche, les locataires ont l'obligation d'en informer leur bailleur. Mieux vaut obtenir son accord écrit pour éviter tout litige.

Mettez l'annonce en ligne

Déposer une offre de location est enfantin. Il suffit de créer un compte sur un ou plusieurs sites de mise en relation. En général, l'inscription sur ces sites est gratuite, les plateformes se rémunèrent en prenant une commission, allant de 10 à 20 %, sur le prix total de la location. Agrémentez votre annonce des photos qui mettent en valeur votre logement et décrivez ses avantages (proximité des commerces, des attractions touristiques, calme...). Votre habitation ou la pièce à louer doit être en bon état, propre, placards vidés et linge fourni.

Etablissez le contrat de location

Pour fixer le montant de la location, comparez avec les autres annonces équivalentes près de chez vous. Les tarifs sont fixés pour la nuitée (de 20 à 80 €, voire plus). La plupart des sites proposent l'édition d'un contrat de location, et une assurance contre la casse ou les dégâts via une compagnie partenaire. Le vacancier paie en ligne au moment de sa réservation. La somme est conservée par le site sur un compte séquestre, puis vous est reversée sur votre compte bancaire 24 heures après l'arrivée du locataire. A l'issue du séjour, loueurs et locataires peuvent mettre une note et un commentaire sur le site, selon leur niveau de satisfaction. Cela incite à des rapports conviviaux et respectueux.

Déclarez vos revenus

C'est obligatoire dès le premier euro encaissé. Les plateformes en ligne doivent adresser tous les ans à leurs utilisateurs un document récapitulant le montant brut des transactions perçues par leur intermédiaire pendant l'année écoulée, dont elles ont connaissance. En dessous de 23 000 € par an, il suffit d'inscrire ce montant sur votre déclaration de revenus. Vous êtes exonéré d'impôt si vous avez encaissé moins de 760 € de loyers par an et que vous louez votre résidence principale. Pour une résidence secondaire, l'exonération vaut jusqu'à 305 € de loyers annuels. Au-delà de 23 000 € de loyers perçus dans l'année, la location est assimilée à une activité professionnelle. Il est alors nécessaire de s'affilier au régime social des indépendants (RSI), de payer des cotisations sociales et de faire une déclaration de revenus professionnelle.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0