Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :

Même en promenade, respectons les règles !

Thinkstockphotos

En été, se balader à pied est souvent l'un des loisirs les plus simples à partager, en famille ou entre amis. Mais, là peut-être plus qu'ailleurs, respect de la nature et savoir-vivre sont de rigueur. Petit rappel.

Emprunter les chemins autorisés

Pour ne pas abîmer la végétation, suivez les sentiers autorisés et entretenus pour le public. Ils sont matérialisés par des marques de peinture sur les arbres, murs ou poteaux : un double trait blanc et rouge pour les sentiers de grande randonnée (GR), un double trait jaune et rouge pour ceux de grande randonnée de pays (GRP) et un trait jaune pour ceux de petite randonnée (PR). Observez les panneaux. Certaines parcelles peuvent être interdites d'accès, soit parce qu'elles sont protégées (culture de jeunes pousses ou réserve biologique, dunes en bord de mer...), soit pour des raisons de sécurité (risque de chute d'arbres suite à une tempête).

Préserver faune et flore

Fleurs, mûres, myrtilles, fraises des bois, cèpes... En été, la nature nous offre tout sur un plateau ! Dans l'espace public, la cueillette est en général tolérée, sauf pour les espèces protégées. Renseignez-vous à la mairie ou à l'office de tourisme pour savoir si un arrêté préfectoral la réglemente (espèces autorisées, quantité maximale). A défaut, vous risquez une amende de cent cinquante euros. Dans tous les cas, procédez avec modération : un bouquet de fleurs ou un panier de mûres par famille, pas plus. En revanche, sur les propriétés privées et dans les champs, interdiction formelle de cueillir ou de ramasser quoi que soit. C'est assimilé à du vol.

Surveiller son chien

Il n'est pas obligatoire de le tenir en laisse, sauf dans les espaces naturels protégés et en période de chasse (toutes les dates sur Chasseurdefrance.com). Mais un chien doit toujours rester sous la surveillance de son maître, c'est-à-dire à portée de voix ou d'un instrument pour l'appeler. N'oubliez pas que s'il commet des dégâts, vous êtes responsable, notamment s'il capture un gibier (vous encourez alors une amende de 1 500 euros). En bord de mer, chaque maire décide si l'accès aux plages est autorisé aux chiens, et fixe au besoin des restrictions par arrêté. Par exemple, il peut exiger qu'ils soient tenus en laisse, tolérés uniquement à certaines heures (généralement avant 9 heures ou après 18 heures) ou même interdits de baignade.

Ramasser ses déchets

Ne laissez rien après votre passage. Pique-niquer n'est pas interdit, à condition de respecter la nature et de la laisser propre. Même les déchets biodégradables (trognons de pomme ou coquilles d'œufs) mettent plusieurs mois à se décomposer ; mieux vaut donc les jeter à la poubelle.

Proscrire feux et barbecues

Ne brûlez rien en pleine nature, surtout en été, où les risques d'incendie dus à la sécheresse sont démultipliés. Sur la plage, feux et barbecues sont interdits pour des raisons de sécurité. En forêt, pour une cigarette ou un feu, vous risquez une contravention de quatrième classe, soit sept cent cinquante euros (maximum). Et si vous provoquez un incendie, vous vous exposez à de plus lourdes amendes, voire à des peines de prison (article L.322-9 du code forestier).

Commenter
Réagissez
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme