Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique Je m'abonne : les meilleures offres S'abonner à la version numérique

A la découverte du village de Gerberoy

Connaissez-vous Gerberoy ? Cette commune fleurie de l’Oise perchée au sommet d’une colline est l’un des joyaux de Picardie, considérée à juste titre comme l’un des plus beaux villages de France. Situé non loin des villes de Beauvais, Rouen ou encore Amiens, Gerberoy brille par sa pluralité, mêlant un havre de paix à une effervescence de bon aloi. Si ses maisons à colombages ne sont pas sans évoquer la Normandie, le village est quant à lui bien picard ! Il puise ses origines au Moyen-Âge tandis qu’aujourd’hui encore, ses fortifications et son patrimoine lui valent une belle renommée touristique.

Un peu d’histoire…

Gerberoy est une cité médiévale fortifiée. Traversant l’Histoire et ses épisodes parfois tragiques, le village est tour à tour propriété d’un Seigneur, lieu d’affrontements durant les guerres et victime de pillages et destructions à répétition, comme en témoignent ses ruines. Ses maisons de charme aux poutres apparentes tombent finalement à l’abandon au cours des siècles.
Il faudra attendre le début du XXe siècle pour voir une renaissance du village : son architecture, son relief, sa saveur pittoresque ne manquent pas d’attirer les artistes de l’époque qui voient en Gerberoy une véritable source d’inspiration. Henri le Sidaner notamment, peintre post-impressionniste, en fera son lieu de villégiature favori.

Pour un voyageur comme lui, le village est un petit paradis. Sa verdure et son calme sont propices à la création et le guideront bientôt vers une production frénétique de toiles (on en compte des centaines). Le Sidaner, qui peint dans un premier temps des vues d'ensemble du village, s’intéresse ensuite aux détails architecturaux qui confèrent le cachet du lieu. Ses œuvres sont vivantes et retracent le plus souvent des scènes de vie en extérieur.

Petit à petit, il y rénove une maison, installe son atelier puis paysage les jardins, les couvrant de centaines de roses. Il restaure ainsi la cité, tout en se liant d’amitié avec ses habitants et en organisant des festivités. Considéré comme le mécène du village, il a contribué à lui offrir un souffle nouveau et est désormais mentionné comme célébrité locale avec une fierté bienveillante.

Aujourd’hui :

Le village de caractère attire chaque année un grand nombre de touristes et de curieux, désireux de parcourir les pavés inégaux des ruelles médiévales ou jeter une pièce dans le fameux puits qui fait face à l’Hôtel de ville. On peut y admirer à loisir des maisons de bois, de torchis et de silex datant des XVIIe et XVIIIe siècles. Ces constructions moyenâgeuses dévoilent leurs fameux colombages bleus tandis qu’ici ou là, les ruines laissent deviner un riche passé.

La balade sur les remparts est un passage obligé afin de découvrir Gerberoy dans toute sa splendeur. On y admire volontiers les jardins de Le Sidaner, les vestiges d’une ancienne forteresse et surtout de splendides roses puisque la ville se distingue par ses roseraies. Sauvages, elles mènent une existence libre, grimpant le long des façades. La fête des roses, telle que l’a instaurée Henri le Sidaner, est d’ailleurs célébrée le 3ème dimanche de juin.

Artisans, commerçants et créateurs divers ont élu domicile dans ce village atypique et favorisent un aspect à la fois culturel et accessible à tous.

Visiter Gerberoy :

Musées et évènements s’accordent à rendre la commune vivante et dynamique. Ainsi, la municipalité propose des visites guidées retraçant l’historique du village en quelques points-clés tandis que le musée communal demeure une belle curiosité, en raison notamment de ses expositions temporaires, relatives le plus souvent à la peinture.
D’autres évènements (spectacles musicaux, reconstitutions historiques…) sont présentés à différentes périodes de l’année. Pour en savoir d’avantage, rendez-vous sur le site du village : http://www.gerberoy.info/

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0