Fermer
Suivre Nousdeux.fr sur
S'abonner au magazine :
Nous Deux
Nous Deux J'achèteFormat papier ou numérique
Je m'abonne : les meilleures offres
S'abonner à la version numérique

Joyce Jonathan : « L'amour est un vrai moteur pour moi »

A 26 ans, Joyce Jonathan publie déjà son troisième album, Une place pour moi. Auteur, compositeur et interprète, elle connaît même un immense succès en Chine.

Nous deux : L'amour est au cœur de votre troisième album. Il l'est aussi dans votre vie ?

Joyce Jonathan : Pour écrire et composer mes chansons, je m'inspire de ma vie et de ce que je peux observer. Ecrire me fait du bien, je m'y investis très fort, c'est comme une thérapie. Il est vrai que l'amour est un vrai moteur pour moi. Il donne envie de se faire belle, de se lever le matin mais aussi de réussir des choses dans sa vie. Dans mon album, on retrouve toutes les phases d'une relation amoureuse : la rencontre, la rupture, l'oubli, le respect, l'irrespect...

N.D : 26 ans et déjà trois albums. Vous commencez à prendre vos aises ?

J.J : J'ai toujours voulu faire ce métier et j'ai envie de le faire toute ma vie ! Jusqu'à présent, j'ai sorti un album tous les trois ans. J'avais 20 ans lors du premier et aujourd'hui, j'en ai 26. J'ai beaucoup appris de mes précédents albums, j'ai collaboré avec Louis Bertignac sur mon premier disque et j'ai observé sa façon de travailler. Aujourd'hui, je sais ce qui me correspond et je me sens légitime, notamment quand je dirige mes musiciens sur scène.

N.D : Comment avez-vous rencontré Vianney, avec qui vous chantez en duo Les Filles d'aujourd'hui?

J.J : Nous nous sommes parlés sur Internet avant de nous rencontrer. Nous nous sommes tout de suite très bien entendus et cela nous a paru évident de bosser ensemble. Nous avons écrit la chanson Les Filles d'aujourd'hui à quatre mains. Vianney est l'artiste de ma génération qui a le plus de talent. Il est perfectionniste et très généreux, dans sa musique comme dans la vie.

N.D : Vous avez eu une histoire d'amour très médiatisée avec Thomas Hollande. Cela a-t-il été difficile à vivre ?

J.J : Etre prise en photos en vacances n'est pas très agréable, d'autant que je suis très pudique. Dans certains articles, on avait parfois le sentiment que je déballais ma vie privée, ce qui n'est pas du tout le cas. Aujourd'hui, c'est fini mais Thomas et moi nous entendons très bien et je ne regrette pas du tout notre histoire.

Comme les chanteuses Mireille Matthieu et Alizée, Joyce Jonathan est adulée par les Chinois !

Fille d'un architecte et d'une mère qui a créé l'agence de voyage Maison de la Chine, Joyce s'est dès l'enfance prise de passion pour l'Empire du Milieu et le mandarin. Elle mène là-bas une carrière parallèle, elle s'est même retrouvée dans le top 3 des ventes de disques. « Les Chinois apprennent le français à travers mes chansons », explique Joyce, ce qui ne l'empêche pas d'interpréter aussi ses tubes dans la langue locale.

Réagissez !
Sans Pseudo, vous apparaitrez en Anonyme
 
Commentez
Commentez 0